Distribution de masques “serpillières“ : ”On n'est pas dans un concours de mode” se défend le maire de Thonon-les-Bains

Masque distribué gratuitement par la ville de Thonon pour se protéger du coronavirus / © DR
Masque distribué gratuitement par la ville de Thonon pour se protéger du coronavirus / © DR

Le maire de Thonon-les-Bains, en Haute-Savoie, attaqué sur le look des masques que la municipalité distribue gratuitement depuis mardi aux habitants pour se protéger du coronavirus. Une polémique "indécente" selon Jean Denais qui estime que seule l'efficacité compte.

Par AH


A la veille du déconfinement, la polémique enfle à Thonon-les-Bains, en Haute-Savoie. Certains habitants critiquent ouvertement les masques de protection contre le coronavirus distribués par la mairie. "Indécent" selon le maire.
 

En 5 jours, 25.000 masques de protection contre le coronavirus ont été distribués gratuitement aux habitants de Thonon-les-Bains en Haute-Savoie. Ils sont glissés sous enveloppe dans les boîtes aux lettres. D'autres vont arriver dans les prochains jours. A terme, 32.000 personnes vont être équipées. La municipalité avait promis un masque par habitant. Elle compte bien tenir sa promesse. Tous ceux qui en ont fait la demande se verront remettre un masque lavable.
 

Des masques fabriqués par une entreprise de la région "Les Tissages de Charlieu" dans la Loire. Des masques qui répondent aux normes AFNOR précise le maire de Thonon et c'est tout ce qu'on leur demande. 
 

Moqueries et critiques


Sur les réseaux sociaux, les critiques vont bon train : des "masques mal ajustés", "trop grands", qui ressemblent à une "serpillière", certains estiment qu'il est "inutile", dénoncent "une honte", "un ratage absolu". 
 
Masque distribué par la ville de Thonon pour se protéger du coronavirus / © DR
Masque distribué par la ville de Thonon pour se protéger du coronavirus / © DR
© DR
© DR

"C'est indécent !"

Pour le maire de Thonon-les-Bains, l'heure n'est pas à la "basse polémique". "C'est indécent" s'indigne Jean Denais "quand on voit le travail que tout ça a demandé aux équipes municipales."

"On n'est pas dans un concours de mode, il faut des masques efficaces" explique le maire lorsque l'on évoque les critiques de certains habitants.

Jean Denais refuse de s'y attarder. Lui qui avait décidé de ne pas se représenter à la mairie doit jouer les prolongations dans une période particulièrement compliquée. Par devoir. "Il faut faire le job" comme il dit.

Dans les prochaines semaines, un second masque lavable, offert par la région cette fois sera distribué aux Thononais. Il recevra peut-être un meilleur accueil !




 

Sur le même sujet

Les + Lus