Cet article date de plus de 7 ans

En Haute-Savoie, un rapace prend le nom du plus célèbre guide de Chamonix Jacques Balmat

Un petit gyapète a été baptisé du nom du Chamoniard Jacques Balmat, entré dans l'histoire après avoir atteint le sommet du Mont Blanc en 1786.

La commune de Sixt, en Haute-Savoie, a tranché: il s'appellera Jacques Balmat. Voilà le nom que porte désormais un des plus grands rapaces européens, un gyapète, né au printemps 2014 sur une falaise dominant le village. Le Massif du Haut Giffre, un univers austère de cascades, de parois interminables et de glaciers a été le nid de l'oiseau qui, chassé par ses parents, doit désormais se trouver un territoire.


Si la municipalité l'a baptisé Jacques Balmat, c'est que le plus célèbre guide de Chamonix a perdu la vie dans ce massif, il y a 180 ans. C'était en 1834, l'alpiniste avait alors 72 ans et selon la version la plus répandue, il était venu chercher de l'or dans ce massif déjà connu pour son minerai de fer. Son corps n'a jamais été retrouvé.


Le Chamoniard était entré dans l'histoire en 1786, après avoir atteint le sommet du mont Blanc en compagnie du Docteur Paccard. Aujourd'hui'hui, on s'interroge toujours sur la raison de sa disparition dan sle massif du Haut-Giffre, loin de chez lui.

Reportage de Françoise Guais, Dominique Semet, Alain Galtier et Mélanie Ducret.
durée de la vidéo: 03 min 16
Jacques Balmat






Poursuivre votre lecture sur ces sujets
montagne nature hommage animaux