Euro 2020 : "une ambiance du diable" pour le match France-Suisse à Saint-Gingolph, village à cheval sur la frontière

Publié le Mis à jour le
Écrit par MF

Ce lundi 28 juin 2021, la France et la Suisse s'affrontent pour le compte des 8èmes de finales de l'Euro de football. Le coup d'envoi sera donné à 21 heures à Bucarest (Roumanie). Un match qui sera forcément très suivi à Saint-Gingolph, un village unique à cheval entre France et Suisse.

D'un côté de l'écran géant, le drapeau français et des ballons bleu, blanc, rouge. De l'autre, le drapeau suisse accompagné de décorations en rouge et blanc. La salle polyvalente de Saint-Gingolph est parée pour l'événement. 

Ce soir, le match de 8èmes de finales de l'Euro entre la France et la Suisse aura une saveur particulière dans ce village bi-national situé à une quinzaine de kilomètres d'Evian, au bord du lac Léman. Coupé en deux par la rivière Morge, ce village à cheval entre les deux pays - entre la Haute-Savoie et le canton du Valais - a la particularité de vivre comme une seule communauté.

Les 850 habitants côté français et leurs 900 voisins côté suisse partagent le même village, ou presque. A Saint-Gingolph, on trouve ainsi deux administrations communales, deux écoles, deux postes. Mais une seule église, un cimetière et... un seul club de foot. 

Le FC Saint-Gingolph, club bi-national qui fête ses 100 ans cette année et qui compte dans ses rangs des joueurs suisses et français, organise justement la grande retransmission ce soir dans une salle située... côté suisse. 

Les restrictions liées à la Covid sont plus souples de ce côté de la frontière. "En Suisse, le nombre de places est limité à 1000", explique Joël Grandcollot-Bened, adjoint au maire de Saint-Gingolph. "Mais on sait qu'on n'aura pas mille personnes. La dernière fois on était à 400 ou 500 personnes."
 

"C'est magnifique, une ambiance du diable !"

Comme à chaque rencontre entre les Bleus et la Nati, c'est tout le village qui s'apprête à vibrer. "Depuis deux jours, on voit des drapeaux des deux pays qui fleurissent sur les balcons", témoigne Joël Grandcollot-Bened.

Fred, le patron (français) du "Café de la Navigation", situé à quelques pas de la frontière, va lui aussi jouer le jeu en diffusant le match à l'intérieur de son bistrot. "J'installe les Suisses d'un côté. Et les Français de l'autre. A chaque fois c'est magnifique, une ambiance du diable !". 

Pas de guerre fratricide, mais une atmosphère "bon enfant". Fred se souvient très bien de l'une des dernières rencontres entre les deux pays, qui a eu lieu durant la phase de groupe de l'Euro 2016. Un match qui s'était soldé par un nul, zéro partout. Cette fois, l'enjeu est décisif puisque le perdant sera éliminé de la compétition.

Son pronostic pour ce soir ? "Score final 3 à 2". Fred laisse planer un instant le suspense... avant d'ajouter : "pour la France bien sûr !" Une seule certitude : quel que soit le dénouement du match, la moitié du village sera comblée.