Face à la "pression" du loup en montagne , un dispositif "berger d'appui" pour venir en renfort des éleveurs dans les alpages de Haute-Savoie

Pour faire face à la "pression" du loup en montagne, la préfecture de la Haute-Savoie propose une "bergère d'appui" aux éleveurs du département afin de les aider dans les alpages. Ce dispositif, déjà expérimenté en Isère, fait partie du "plan loup" mis en place en début d'année.

C'est un dispositif inédit en Haute-Savoie. Face à la "pression de prédation importante dans les alpages", un service de berger d'appui a été lancé dans le département alpin, a annoncé la préfecture haut-savoyarde ce lundi 8 juillet.

Concrètement, ce service met à disposition une bergère professionnelle d'appui auprès des éleveurs qui le souhaitent. Elle pourra, avec ses deux chiens de conduite, prêter main forte aux éleveurs et bergers tout au long de la saison du 8 juillet jusqu'au 31 août.

"La bergère d'appui interviendra principalement en renfort et ponctuellement en remplacement des bergers/éleveurs en place, prioritairement en contexte de prédation et en situation d’urgence", indique la préfecture dans un communiqué. "Une participation financière à hauteur de 30 euros par jour sera demandée au preneur."

Des conditions à remplir

Plusieurs conditions sont nécessaires afin de faire appel à cette bergère en renfort. Il faut notamment : 

  • exploiter un alpage en Haute-Savoie situé hors des réserves naturelle nationales ;
  • mener un troupeau de ruminants, ovins et/ou caprins ;
  • avoir un gardiennage permanent du troupeau par un berger salarié ou par l’éleveur-berger présent quotidiennement, ou tout au moins des mesures de protection du troupeau (surveillance quotidienne, filets électrifiés, chien de protection…) ;
  • dans la mesure du possible, pouvoir loger la bergère d’appui en alpage.

L'ensemble des informations liées à ce dispositif est à retrouver sur le site Internet de la préfecture de la Haute-Savoie.

Un dispositif du "Plan loup"

Si ce dispositif est expérimenté pour la première fois en Haute-Savoie cet été, il avait déjà été mis en place dans certains départements alpins par le passé. En 2023, les bergers et éleveurs de l'Isère pouvaient déjà faire appel à une bergère d'appui.

L'apparition de ce service correspond à la mise en place du "Plan national d'action loup et activités d'élevage 2024-2029", qui doit permettre de renforcer la coexistence du loup avec des activités d'élevage. Et ce, "dans un contexte de croissance de la population de loups dans plusieurs départements et d'un front de colonisation qui s'étend", indique la préfecture.

Cependant, le nombre de loups en France fait toujours l'objet de vifs débats. D'après un récent communiqué de six associations de défense de la nature, la population lupine serait passée de 1096 en 2022 à 1003 individus en 2023. Soit une baisse de 9 %. Ces chiffres ont été confirmés par l'AFP.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité