Haute-Savoie : les écoles de la Balme-de-Sillingy rouvriront lundi

Quatorze cas de coronavirus ont été confirmés à la Balme-de-Sillingy. / © France 3 Alpes
Quatorze cas de coronavirus ont été confirmés à la Balme-de-Sillingy. / © France 3 Alpes

Les enfants de la Balme-de-Sillingy pourront retourner à l'école dès lundi 16 mars. C'est ce qu'a annoncé ce mercredi le maire de la commune haut-savoyarde où des mesures de précaution avaient été prises en raison du cluster de coronavirus. Les établissements scolaires avaient notamment été fermés. 

Par AFP

Les crèches et les écoles de La-Balme-de-Sillingy (Haute-Savoie), fermées depuis le 9 mars après une série de contaminations au Covid-19 dans la commune, rouvriront lundi, a indiqué mercredi le maire du bourg. "C'est une excellente nouvelle pour notre commune qui va pouvoir rapidement retrouver son fonctionnement normal", a déclaré  François Daviet, qui été lui-même contaminé, en rapportant une annonce du préfet faite en matinée. 
 

Cette normalisation vaut aussi pour d'autres services, un temps interrompus dans cette commune de 5.200 habitants. "Les services municipaux seront à nouveau ouverts au public à compter de lundi. Les salles et bâtiments communaux seront remis en fonctionnement afin de pouvoir accueillir les activités associatives dès le 16 mars. Enfin, le marché dominical reprendra également ce dimanche 15 mars", a ajouté l'élu, candidat à un troisième mandat aux municipales.


Un quarantaine de personnes infectées

Mercredi, l'Autorité régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes faisait état au total d'une "quarantaine de personnes" infectées par le nouveau coronavirus à La Balme depuis la première contamination le 24 février. Elles sont prises en charge dans les hôpitaux de région. 

A l'origine de la contamination, un homme d'une soixantaine d'année qui revenait d'un déplacement professionnel en Lombardie. Son épouse, sa fille d'une trentaine d'années et un ami proche avaient été ensuite infectés.
 

De nombreuses mesures de précaution

D'importantes mesures de précaution avaient été depuis prises dans la commune pour éviter de nouveaux cas, comme la suspension de tous les événements publics, outre la fermeture des établissements scolaires et des crèches. 
 

"Les mesures qui ont été prises ont demandé d'importants efforts à chacun, j'en suis conscient. Mais elles ont permis de limiter dans des délais très raisonnables la propagation du virus et de ne pas arriver à une mise en quarantaine de la commune dont les conséquences auraient été d'une autre ampleur", a conclu M. Daviet dans son communiqué. La France a enregistré un bilan total de 48 morts sur 2.281 cas confirmés depuis fin janvier, a annoncé mercredi le ministre de la Santé Olivier Véran.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus