Haute-Savoie : un enseignant d'EPS mis en examen après la mort d'un collégien, l'élève avait une dispense de sport

Publié le Mis à jour le
Écrit par Isabelle Guyader

Les faits remontent au 1er décembre dernier. Un collégien de Bons-en-Chablais a fait un malaise cardiaque lors d'une séance de course à pied. Il est mort à l'hôpital deux jours plus tard. Le professeur de sport a été mis en examen pour "homicide involontaire". L'élève disposait d'une dispense.
 

L'adolescent, âgé de 12 ans était scolarisé en classe de cinquième au collège François-Mugnier de Bons-en-Chablais, en Haute-Savoie. Le drame s'est déroulé sur le stade de l'établissement, lors d'une séance de course à pied. Il était 14 heures, le jeune garçon a fait un malaise cardiaque. Evacué par hélicoptère vers l'hôpital de Genève, il est décédé deux jours plus tard.

L'enquête a été confiée à la brigade de recherche de la compagnie de gendarmerie de Thonon-les-Bains, "afin de déterminer les causes de la mort".

"A l’issue des premières investigations", le parquet de Thonon a ouvert une information judiciaire pour "homicide involontaire par la violation manifestement délibérée d’une obligation particulière de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou les règlements".  

Présenté au juge d’instruction vendredi 4 décembre, l’enseignant a été mis en examen pour homicide involontaire et placé sous contrôle judiciaire. 

 

Le jeune garçon avait une dispense et une contre-indication médicale au sport


Selon les premières investigations, "la victime bénéficiait d'une dispense résultant d'une contre indication à la pratique d'activités physiques et sportives constatée par un médecin", indique, dans une communication à France 3, le procureur de la République de Thonon-Les Bains Bruno Badré. "L'enquête va désormais se poursuivre sous le contrôle du juge d'instruction", précise le procureur.

Une cellule psychologique avait été mise en place dès le jour du drame dans l’établissement où était scolarisé l’élève.

Tout le monde, ce lundi 7 décembre, est sous le choc. Un dispositif a été mis en place devant l'enceinte du collège. Sous un chapiteau blanc installé par la mairie, les parents de Baptiste ont accroché photo du jeune garçon. Dans la matinée, ils étaient nombeux à venir déposer un mot, ou des roses blanches.
 
durée de la vidéo: 00 min 30
Hommage à Baptiste

Des roses, des coeurs et des centaines de mots de soutien en hommage à Baptiste.
 

Les élèves du collège où était scolarisé Baptiste ont apporté des ours en peluche, des dessins. Très émus et choqués, ils seront pris en charge sur le plan psychologique. 
 

Reportage Emile Béraud & Dominique Bourget