Haute-Savoie : face aux mauvais comportements en forêt, des contrôles renforcés dans le massif des Voirons

Les tournées de surveillance et contrôles des forces de l'ordre vont s'intensifier dans le massif des Voirons, en Haute-Savoie. Depuis le déconfinement, les mauvais comportements y sont récurrents.
Les contrôles ont été renforcés dans le massif des Voirons, en Haute-Savoie, après le déconfinement.
Les contrôles ont été renforcés dans le massif des Voirons, en Haute-Savoie, après le déconfinement. © ONF Haute-Savoie

Motos sur les sentiers forestiers, barbecues et piques-niques sauvages. Le massif des Voirons, en Haute-Savoie, est la cible de mauvais comportements à répétition depuis le déconfinement. Une forêt à l'équilibre fragile où les contrôles ont été renforcés pour limiter l'impact environnemental.

"Les gens ont eu envie de se défouler avec le déconfinement, raconte Eva Simon, responsable de l'unité territoriale du Chablais à l'Office national des forêts (ONF). On a notamment été alertés par la recrudescence des motos qui traversent les massifs."

Des comportements qui nuisent à la faune et la flore, mais pas seulement. "Les motos ne vont pas que sur les routes forestières, elles circulent aussi sur des sentiers où il y a des vététistes et des randonneurs, ce qui est très accidentogène", ajoute-t-elle.

Depuis la fin du mois de mai, plusieurs patrouilles ont ainsi été organisées pour "contrôler, prévenir et informer sur les bons usages en forêt", peut-on lire dans un communiqué de l'ONF. Les motos sont les cibles principales, deux individus ont déjà été verbalisés, mais d'autres mauvais comportements sont dans le viseur.

Des patrouilles sont organisées en lien avec l'ONF, la police et la gendarmerie pour prévenir les mauvais comportements dans le massif des Voirons.
Des patrouilles sont organisées en lien avec l'ONF, la police et la gendarmerie pour prévenir les mauvais comportements dans le massif des Voirons. © ONF Haute-Savoie

 

Un départ de feu constaté

"Avec le beau temps, il y a de plus en plus de piques-niques sauvages. On a déjà constaté un départ de feu sur le massif des Voirons", reprend Mme Simon. Des comportements à risque, d'autant plus avec la sécheresse, car le feu peut très vite partir dans ces grands espaces.

Cette forêt de 1000 hectares, classée site Natura 2000, fait l'objet d'une protection renforcée en raison de la fragilité du milieu. Les mauvais comportements y sont récurrents et les opérations de surveillance vont être renforcées cet été pour y remédier.

"Pour l'instant, il n'y a rien de vraiment grave, nuance Eva Simon, mais si on laisse ces pratiques s'installer, elles vont proliférer." Les tournées de surveillance à venir pourront avoir lieu en journée ou en soirée, aussi bien la semaine que le week-end.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
forêt nature sécurité société