Haute-Savoie : avec leur collection unique au monde de télécabines, ils rêvent d'un musée du transport aérien par câble

VIDEO. Dans le petit village de Taninges en Haute-Savoie, deux frères brocanteurs possèdent une collection unique au monde : des centaines de télécabines venues de toutes les stations de ski des Alpes et même d'ailleurs. Ils rêvent d'un musée international. Embarquement immédiat !

Avec son frère Julien, Stéphane Gaudin a une collection de télécabines unique au monde
Avec son frère Julien, Stéphane Gaudin a une collection de télécabines unique au monde © France 3 Alpes
Ils sont tous deux connus "comme deux loups blancs" dans toutes les stations de sports d'hiver. Julien et Stéphane Gaudin, brocanteurs dans le petit village de Taninges, en Haute-Savoie, ont au fil du temps constitué une collection en effet unique au monde, des télécabines de toutes les formes, de toutes les couleurs et de toutes les époques

Construites depuis les années 50 et jusqu'à nos jours, elles constituent tout simplement un trésor. Dans les allées de leur entrepôt aux allures de capharnaüm, c'est en outre un véritable voyage à remonter le temps, quand les architectes, les designers, rivalisaient d'imagination pour laisser leur empreinte sur les télécabines et les téléphériques de montagne.

"Tout le monde n'est pas allé au ski, c'est vrai, mais tous ceux qui sont allés aux sports d'hiver ont un jour posé leurs fesses dans un de ces oeufs, ou de ces télésièges. Ce ne sont pas seulement des remontées mécaniques, ils représentent un pan entier de nos mémoires collectives, de nos histoires personnelles, de notre patrimoine", s'embrase Stéphane, les yeux brillants.

Le brocanteur ou son frère vont les chiner partout, loin, même en-dehors des Alpes. Elles les font vivre déjà, puisqu'ils les restaurent, les vendent ou les louent, pour des événements, ou les détournent pour en faire des "personnages" de décoration. Un marché qui trouve preneurs et amateurs dans le monde entier.

 

Le rêve d'un musée international du tranport par câble en montagne


C'est le rêve qui couve depuis des années dans l'esprit des deux frères, qui ne cèderaient pour rien au monde leurs pièces les plus rares, désormais introuvables. Un rêve qui a d'ailleurs déjà pris forme concrète dans leur imagination : "Ce serait un musée international, et surtout un lieu vivant, pas un simple lieu d'exposition" raconte Stéphane qui envisage de mener à bien son projet "le plus tôt possible, même s'il reste encore à le peaufiner" .
 


Une passion héritée de Roger Gaudin, le Père,  fou amoureux du patrimoine montagnard



Roger Gaudin Père a toujours été un fervent conservateur du patrimoine montagnard. Ses deux fils ont tout simplement... perpétué l’histoire familiale. Leur petite société, baptisée Taninges Télécabines a vu le jour dans les années 2000 lors du rachat d’un des précieux “oeufs” du téléphérique de Flégère, basé dans la célèbre station de Chamonix.

Les deux frères proposent à la location ou à la vente des cabines 2 places jusqu’au téléphérique 80 places, rénovées, customisées ou dans l’état. Le duo s’adapte à chaque demande, y compris les plus folles. Certains projets hors normes sont nés en Europe ainsi qu’à l’international.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine ski montagne histoire stations de ski tourisme