Haute-Savoie : le voleur de bijoux confondu grâce à son chapeau de cow-boy et son short

Un homme de 28 ans a été interpellé par les policiers d'Annemasse en flagrant délit de cambriolage ce dimanche 5 juillet. Amateur de bijoux et d'argent, il n'en était pas à son premier vol. Son chapeau de cow-boy l'a trahi.

Le chapeau de cow-boy saisi par les policiers lors de leur intervention
Le chapeau de cow-boy saisi par les policiers lors de leur intervention © Police nationale.
Les policiers d'Annemasse ont interpellé dimanche 5 juillet un cambrioleur qui n'en était visiblement pas à son premier fait d'armes. Pris en flagrant délit, il a été confonfu grâce à son couvre-chef.

Le trophée illustre un tweet de la police nationale de Haute-Savoie daté de ce mercredi et intitulé "Un voleur qui ne passe pas inaperçu". Un chapeau de cow-boy gris clair qui a immédiatement mis la puce à l'oreille des opérateurs de la société de vidéo-surveillance. Les faits se sont produits dimanche 5 juillet en début d'après-midi dans un pavillon de Gaillard, en Haute-Savoie. Alors que les propriétaires sont absents, une alarme se déclenche ; un cambrioleur vient de s'introduire dans les lieux.

Immédiatement alertés, les policiers d'Annemasse arrivent sur les lieux. Chapeau de cow-boy et short, les images de vidéo-surveillance ne laissent guère de doute, le cambrioleur est le même que celui qui avait sévi quelques semaines plus tôt, toujours à Gaillard.

Les policiers encerclent la maison puis pénètrent à l'intérieur. Le voleur au chapeau est toujours sur place et c'est finalement sous la cage d'escalier qu'ils le retrouvent. Sur lui, de l'argent et des bijoux qu'il vient de dérober.

L'homme est placé en garde à vue. Ses empreintes permettent de l'identifier. Agé de 28 ans, il était également recherché pour des faits de violence. Il a finalement été écroué mardi 7 juillet.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers insolite
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter