Interpellées près d'Annemasse, elles avaient entre 500 et 600 euros dans leurs soutiens-gorge

Au commissariat d'Annemasse, les policiers tiennent les comptes depuis 2012 concernant les cambrioleuses des Balkans interpellées. En trois ans, 53 équipes ont déjà été arrêtées! Cette fois, les agents ont trouvé de l'argent dans les soutiens-gorge des voleuses. 

C'est à Gaillard que les deux jeunes serbes ont été arrêtées lundi 9 mars, en fin d'après-midi. Elles auraient 17 ans, selon un examen médical ordonné car elles prétendaient avoir 13 et 16 ans. Des adolescentes déjà connues des services de police.

Dans un sac en leur possession, les gardiens de la paix ont trouvé deux tournevis. "C'est pour forcer les cadenas des vélos", ont-elles justifié. Déclarations jugées fantaisistes. Lors de leur fouille, 500 euros ont finalement été découverts dans le soutien-gorge de l'une et 600 dans le soutien-gorge de l'autre, en billets de 50 euros neufs. Elles n'ont pas expliqué l'origine de ces sommes. 

A l'issue de la garde à vue, les adolescentes ont été remises en liberté avant de recevoir une convocation d'un juge de Thonon-les-Bains.