• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le “James Bond” des JO de Londres se tue en base-Jump près de Chamonix

Aux JO de Londres, le cascadeur avait fait sensation / © Ezra Shaw. AFP
Aux JO de Londres, le cascadeur avait fait sensation / © Ezra Shaw. AFP

Le Britannique Mark Sutton, le James Bond parachutiste de la cérémonie d'ouverture des JO de Londres 2012, qui s'est tué ce 14 août en Suisse lors d'un saut de l'extrême, "était tout sauf une tête brûlée" témoigne un de ses amis, le Français Roch Malnuit.

Par I.G



Mark Sutton, 42 ans, s'est écrasé  sur une crête près de Martigny, à côté de la frontière française, au cours d'un rassemblement de trois jours de vol en "wingsuit", une combinaison en forme d'ailes, organisé à Chamonix par Epic TV  une chaîne locale de télévision sportive.

Une vidéo filmant le saut de l'extrême au cours duquel le  Britannique a perdu la vie a été saisie par les enquêteurs Suisses en charge des investigations.
"Ils étaient deux à sauter en même temps" a expliqué Trey Cook, le rédacteur en chef d'Epic TV, " Mark était filmé par un de ses confrères, mais au moment de l'accident il n'était plus dans le champ de la caméra. Il l'a perdu de vue dix secondes avant" .

"C'était une figure reconnue dans le milieu", "quelqu'un de très réfléchi qui faisait partie des meilleurs de sa discipline", a souligné le Français Roch Malnuit, qui participait au rassemblement de base jump au cours duquel s'est produit l'accident, sans en être témoin direct.

L'événement regroupait une vingtaine d'adeptes parmi les "meilleurs et les plus expérimentés" de ce sport de l'extrême dans le but notamment de réaliser des vidéos lors de sauts réalisés pour partie en Suisse. "Il ne s'agissait pas d'une compétition",

Le cascadeur venait de sauter d'un hélicoptère à 3300 m d'altitude. Une enquête est en cours. En 2012, Mark Sutton avait été le 1er homme à réaliser un saut de plus de 700m, sans parachute. Ancien officier de l'armée de l'air britannique, le grand public se souviendra surtout de cette scène mémorable de la cérémonie d'ouverture des JO de Londres en 2012 : déguisé en James Bond, dans le ciel de Londres, le cascadeur avait joué la doublure de Daniel Craig.

Saut de Mark Sutton aux JO de Londres


Un sport extême interdit un temps à Chamonix


Le wingsuit est un sport extrême inventé par un Français, Patrick de Gayardon (1960-1998), en 1994. L’homme est décédé en 1998, lors d’un incident survenu à l’ouverture de son parachute, alors qu'il avait plus de 12.000 sauts à son actif.

Le wingsuit consiste à planer grâce à une combinaison en forme d'ailes, en sautant d'une falaise ou d'un avion à quelques centaines de mètres du sol, avant d'ouvrir un parachute.

Mark Sutton, l'homme qui volait

"C'est un sport impressionnant certes, mais nous ne sommes pas des fous furieux, nous disposons de GPS et de laser pour mesurer la distance à laquelle nous devons déclencher notre parachute", a expliqué M. Malnuit.


L'été 2012, la commune de Chamonix avait interdit la pratique de ce sport à la suite de deux accidents graves, avant d'en autoriser de nouveau la pratique cet été depuis le Brévent, sauf entre 10H00 et 15H00 pour éviter tout accident avec des parapentistes.

Cet été, deux accidents mortels ont endeuillé la discipline: le 26 juillet, un Allemand s'est tué en percutant un éperon rocheux à Chamonix et le 13 août un autre base jumper a trouvé la mort en Isère. Le premier aurait mal évalué sa trajectoire tandis que le second n'aurait pas eu le temps d'ouvrir sa voile.

Le wingsuit  compte aujourd'hui environ 200 pratiquants.

Sur le même sujet

Vendanges : on recrute dans le Diois mais les candidats ne se bousculent pas

Les + Lus