Cet article date de plus de 6 ans

Le vin des glaces stocké au refuge des Cosmiques, dans le massif du Mont-Blanc

Vous connaissez peut-être le vin de glace, fait à partir de raisins vendangés gelés, qui possède naturellement une forte teneur en sucres. Un viticulteur de Savoie compte sur un phénomène voisin pour bonifier sa production en l'acheminant à 3.600m d'altitude, dans le massif du Mont-Blanc. 


© France 3 Alpes
Il y a 8 ans, c'est en découvrant dans ses vignes des raisins gelés magnifiques, que Pascal Perceval a eu cette idée: produire du vin de glace, tel qu'on en fait en Alsace ou au Canada, mais en ajoutant un petit plus. Le vigneron décide de hisser ses cuves sur les sommets du Mont-Blanc. Là-haut, à 3.600 mètres d'altitude, les températures oscillent de -10 à - 30° (en cas de vent). Les températures très basses vont donner un vin plus puissant qu'en plaine, plus charnu. 

L'expérience passera d'abord par l'Aiguille du Midi en téléphérique, puis quelques années plus tard, le refuge des Cosmiques avec acheminement en hélicoptère.

C'est avant tout une belle rencontre qui a donné lieu à un partenariat tripartite entre le vigneron, le pilote de l'hélicoptère, et le refuge. La gardienne Laurence Cantele, confirme, d'autant que l'hélico et les Cosmiques sont mis en avant sur l'étiquette. "Oui, c'est une chouette  histoire".

Les montagnards qui affrontent la vallée blanche ont du coup l'occasion de goûter au vin des glaces de la cuvée précédente. Echange de bons procédés. 

Sur la terrasse du refuge, lentement, le jus de raisin va geler jusqu'à -25°C pendant trois semaines. "Ce gel est destiné à séparer l'eau de l'alcool, naturellement, pour augmenter les sucres, quelques chose de très puissant, aux arômes concentrés de figues et de mimosa, style le Monbazillac", explique Pascal Perceval. 

Les premières cuves sont montées ce jeudi 19 février, en même temps que l'équipe du refuge appelé à ouvrir dans quelques jours. 

Reportage Céline Aubert, Cédric Lepoittevin, Jean-Jacques Picca : 
durée de la vidéo: 02 min 10
Vin de glace en altitude

Généralement, Pascal Perceval, son père Guy et ses "gars" effectuent les rotations cinq à six fois dans l'hiver. Mais cette année, la récolte a été mauvaise à cause des pluies. D'ordinaire, le vigneron en tire 4000 bouteilles. Une faible partie de sa production plutôt connue pour son blanc de Savoie. Le domaine Perceval compte 28 vins différents, il emploie 10 personnes sur 30 hectares de vignes. 

Évidemment, le nectar du vin DES glaces séduit à l'étranger, "Parce que le Mont-Blanc, ça parle à tout le monde", ajoute Pascal. D'ailleurs, le viticulteur ne compte pas en rester là, il projette de faire vieillir ses bouteilles à 300 mètres au fond d'un lac. Des bouteilles au bouchon ciré, qui vont reposer dans la vase, sans oxygène, pendant près de cinq ans. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite agriculture