Cet article date de plus de 3 ans

Léman : les chercheurs analysent l'impact du silure sur l'écosystème du lac

Il effraie les nageurs, attire les pêcheurs, et intrigue les chercheurs. Le silure, plus gros poisson d'Europe, a investi les eaux du Lac Léman depuis 2010. Sa présence dans le lac fait l'objet d'une étude, pour anticiper son impact sur l'écosystème. 
C'est aidé par un hydrophone accoustique que David Grimardias, chercheur en écologie des systèmes aquatiques, traque le silure à proximité de la rade de Genève.

Ce géant d'eau douce a colonisé les eaux du lac depuis 2010 et son impact sur les eaux du lac fait l'objet d'une étude. Pour cela, quelques poissons ont été équipés d'emetteurs par les chercheurs. 

Dans le laboratoire de l'INRA, les chercheurs s'intéressent à l'alimentation des silures. Les animaux prélevés sont disséqués et analysés.

"On ouvre l'estomac, on le sort et on le met dans de l'alcool. On détermine ensuite les proies qu'il a mangé. Cela permet de voir l'impact qu'il peut avoir sur l'écosysteme" détaille Chloé Goulon, ingénieure chargée d'étude sur les populations de poisson à l'INRA. 

Une enquête est en cours auprès des 5000 pêcheurs amateurs et des 140 pecheurs professionnels du Léman. 

durée de la vidéo: 01 min 57
Les chercheurs étudient l'impact des Silures dans le Lac Léman

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
léman pêche économie animaux