Les défenseurs du "désenclavement du Chablais" convoqués au commissariat après l'action à Thonon

Dans un communiqué diffusé ce mardi 15 octobre, les défenseurs du "désenclavement du Chablais", qui s'étaient suspendus à un pont près de Thonon-les-Bains, annoncent qu'ils sont convoqués le 17 octobre au commissariat et qu'ils envisagent une action pour l'occasion.

© France 3 Alpes
"Suite à notre action sur le contournement de Thonon-les-Bains, le préfet de la Haute-Savoie a tout mis en oeuvre pour que nous soyons condamnés pour délit d'entrave à la circulation", annoncent les militants dans un communiqué.

En effet, mardi 30 juillet, les défenseurs du projet de désenclavement s'étaient accrochés à un pont, au dessus de la 2X2 voies entre Thonon et Machilly, créant ainsi plus de bouchons que d'ordinaire, sur un axe déjà très encombré. 

Les images de l'action 

##fr3r_https_disabled##
Images action

Les militants sont convoqués au commissariat de Thonon jeudi 17 octobre à 17h30 et appellent les personnes qui le souhaitent à venir les soutenir. « Rendez-vous ce jeudi à 17h30 où une multitude de banderoles devraient nous accompagner aux portes du commissariat » préviennent les intéressés.  

Un second communiqué accusateur envoyé au préfet

Dans un second communiqué, les personnes favorables au "désenclavement du Chablais" dénoncent, auprès du préfet, ses récentes déclarations. Selon eux, « devant des dizaines de personnes [le préfet] a affirmé avec aplomb que les priorités dans notre région était l'axe Annemasse-Annecy et Annecy-Chambéry ». Les militants qualifient ces propos de « provocateurs » et « inacceptables ».

Malgré une convocation devant les forces de l'ordre, ces derniers n'ont pas l'intention de lâcher prise et attendent une réponse de la préfecture à leurs questions, "dans les plus brefs délais".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aménagement du territoire faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter