Cet article date de plus de 7 ans

Réforme territoriale. Le président du Conseil général de Haute-Savoie défend le Département sondage à l'appui

Un sondage de l'Institut CSA, notamment commandé par le Conseil général de Haute-Savoie, révèle que les habitants "se montrent très attachés aux différentes collectivités locales agissant sur leur territoire." Le président du Conseil général l'utilise pour défendre l'institution.  
Christian Monteil
Christian Monteil © France 3 Alpes
Depuis l'annonce du président de la République relative à la suppression des Départements, le Divers Droite Christian Monteil ne tient plus en place. "Sous couvert de simplification institutionnelle et d'hypothétiques économies budgétaires, cette décision, prise sans concertation ni discussion préalable, traduit à la fois une cruelle absence de vision et un manque total de lucidité. Pire, elle constitue un danger pour notre territoire, notre économie et notre avenir", explique le président du Conseil général de la Haute-Savoie. Il a donc confié une étude, à un institut indépendant (CSA) pour connaître l’opinion des habitants.

73% sont opposés à la suppression de leur Département


Dans un communiqué, Christian Monteil fait part des résultats et le commente: "l'éradication pure et simple de l’échelon départemental, telle qu'elle est aujourd’hui envisagée et présentée, ne répond à aucune logique institutionnelle ni budgétaire. D'ailleurs, les Haut-savoyards ne s'y trompent pas puisqu'ils sont largement opposés, à 73%, à la suppression de leur Département et qu'ils souhaitent être consultés par référendum à 80% s'agissant de la mise en oeuvre de cette mesure."

Résultats du sondage*
*Sondage
Sondage exclusif Institut CSA conduit les 12 et 13 juin 2014 - Échantillon élargi de 601 personnes, représentatif de la population du département de Haute-Savoie âgée de 18 ans et plus.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique aménagement du territoire