• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Sécheresse : 32 communes d'Isère et de Haute-Savoie reconnues en état de catastrophe naturelle

Treize communes ont été reconnues en état de catastrophe naturelle après la sécheresse qui a touché la Haute-Savoie en 2018. Photo d'illustration. / © Karl-Josef Hildenbrand / dpa / AFP
Treize communes ont été reconnues en état de catastrophe naturelle après la sécheresse qui a touché la Haute-Savoie en 2018. Photo d'illustration. / © Karl-Josef Hildenbrand / dpa / AFP

Bâtiments fissurés, endommagés : la sécheresse survenue en 2018 en Isère et Haute-Savoie a causé de nombreux sinistres pour les habitants. Mercredi 17 juillet, 32 communes ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, permettant le versement de nouvelles indemnités.

Par Margot Desmas

La Haute-Savoie et l'Isère ont connu un important épisode de sécheresse tout au long de l'année 2018. Sur cette période, les deux départements ont subi des mouvements de terrains différentiels qui ont causé de nombreux dommages sur les bâtiments et habitations. C'est pourquoi 32 communes ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, mercredi 17 juillet, ouvrant la voie à des indemnisations supplémentaires pour les sinistrés.

L'arrêté ministériel portant sur la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour "mouvements de terrains différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols" en Haute-Savoie concerne 13 communes :
  • Les habitants des communes de Doussard, Lucinges et Marlioz peuvent bénéficier de ces indemnisations si le sinistre est survenu entre le 1er juillet et le 30 septembre 2018.
  • Les habitants des communes d’Ayse, Bonne, Clarafond-Arcine, Eloise, Groisy, Marnaz, Minzier, Naves-Parmelan, Neydens et Veigy-Foncenex peuvent bénéficier de ces indemnisations si le sinistre est survenu entre le 1er juillet et le 31 décembre 2018.

Et pour l'Isère, l'arrêté interministériel comprend 19 communes classées selon trois dates :
  • Les habitants des communes de Revel-Tourdan, Ruy-Montceau, Saint-Jean-de-Soudain et Salaise-sur-Sanne peuvent bénéficier de ces indemnisations si le sinistre est survenu entre le 1er juillet et le 30 septembre 2018.
  • Les habitants des communes de Cessieu, Clonas-sur-Varèze, Meylan, Montbonnot-Saint-Martin, Montseveroux, Saint-André-le-Gaz, Saint-Clair-du-Rhône, Saint-Siméon-de-Bressieux, Seyssins et Trept peuvent bénéficier de ces indemnisations si le sinistre est survenu entre le 1er juillet et le 31 décembre 2018.
  • Les habitants des communes de Bossieu, Claix, Montagne, Primarette et Plateau-des-Petites-Roches peuvent bénéficier de ces indemnisations si le sinistre est survenu entre le 1er octobre et le 31 décembre 2018.

Les personnes habitant l'une de ces communes sinistrées peuvent d'ores et déjà déclarer les dommages subis à leur compagnie d'assurance. "Le délai maximum pour cette déclaration est fixé à dix jours à compter de la publication de l’arrêté interministériel, soit jusqu’au 27 juillet 2019 inclus", rappelle la préfecture. Mais attention : seuls les biens assurés sont concernés par la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle.

 

Sur le même sujet

Puy-de-Dôme : Près de 4000 visiteurs se sont rendus à la fête de la myrtille

Les + Lus