• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Ségolène Royal en Haute-Savoie pour l'inauguration du refuge du Goûter

Ségolène Royal en Haute-Savoie ce 6 septembre 2014 / © Faiza Garel-Younsi
Ségolène Royal en Haute-Savoie ce 6 septembre 2014 / © Faiza Garel-Younsi

Le nouveau refuge du Goûter n'est plus vraiment nouveau. Il vient de vivre sa deuxième saison mais n'avait pas été officiellement inauguré. C'est chose faite. Ce samedi 6 septembre, Ségolène Royal a coupé le ruban depuis Saint-Gervais. 

Par France 3 Alpes

C'est vers 17h30 que l'inauguration officielle du refuge du Goûter a eu lieu... mais à l'espace Mont-Blanc, sur la commune de Saint-Gervais. Difficile d'aller couper un ruban à 3835 mètres, sur l’une des voies d’ascension du Mont-Blanc. Qu'importe le lieu pourvu qu'il y est l'hommage! Ce refuge est unique au monde par sa technologie, sa gestion des ressources et des énergies renouvelables. C'est le premier d’une nouvelle génération de bâtiments d’altitude à faible impact environnemental, qui répond au label Haute Qualité Environnementale (HQE). Un exemple salué par la ministre de l'Ecologie.

Reportage
Ségolène Royal à Saint-Gervais


Un déplacement consacré au réchauffement climatique

Dès 14 heures, Ségolène Royal a pris le tramway d’altitude vers le refuge du nid d’aigle, première étape de la voie principale d’accès au Mont-Blanc. Elle y a rencontré plusieurs experts et spécialistes, auteurs notamment d'un tout récent rapport intitulé "Le climat de la France au XXIème siècle".

Autour de la table, entre autres, les directeurs du Centre d’Etudes de la Neige ou du Laboratoire de glaciologie de Grenoble. La France en général, et les Alpes en particulier, ont une expertise particulièrement pointue des phénomènes météorologiques et de la projection du changement climatique. Un savoir-faire et une connaissance que Ségolène Royal "veut mobiliser à la veille de la conférence de Paris 2015 pour inscrire le pays sur la voie de l’excellence environnementale."

Au cours de sa visite, Ségolène Royal a aussi rencontré les représentants des compagnies des guides de Chamonix et Saint-Gervais, les maires des deux communes et les services de l’Etat concernés par la dégradation du climat.

Interview
Interview




A lire aussi

Sur le même sujet

Beaulieu (Ardèche) : comment détermine-t-on la date des vendanges ?

Les + Lus