Transat Jacques Vabre: Sidney Gavignet et Aurélien Ducrot, les deux engagés de Haute-Savoie

Ce jeudi 7 novembre, loin des montagnes de Haute-Savoie, ils ont pris la mer. Sidney Gavignet, sur un grand MOD70, et Aurélien Ducrot, sur un Class40, ont quitté Le Havre en direction d'Itajai, au Brésil. Ils font partie des 44 duos engagés dans la Transat Jacques Vabre.

Au premier plan l'Oman Air-Musandam de Sidney Gavignet
Au premier plan l'Oman Air-Musandam de Sidney Gavignet © DR
Loin du foehn, la houle les portes! Vu de l'océan, on a sûrement du mal à comprendre comment deux haut-savoyards peuvent s'engager dans une grande course en mer. Pourtant, entre mer et montagne, il y a une similitude: la nature ne se laisse jamais faire!

Aurélien Ducroz, le skieur-skipper 


© DR
Aurélien Ducroz est particulièrement connu en montagne. Le double champion du monde de ski freeride s'est lancé un défi en 2009: être aussi à l'aise sur les sommets que sur les vagues. Depuis, il s'aligne au départ des grandes courses. Il a déjà couru une Transat entre Québec Saint-Malo et, aujourd'hui, il met les voiles, direction le Brésil. Des expériences qui participent à sa préparation pour le Vendée Globe 2016.

Pour cette Transat Jacques Vabre, il peut compter sur son coéquipier, Yannick Bestaven, qui avait remporté l'épreuve en 2011, toujours en Class40. Les deux hommes se sont rencontrés à La Rochelle, il y a trois ans, alors qu'Aurélien était venu acheter un bateau.  

Le duo Bestaven-Ducroz navigue sur le bateau "Watt & Sea, Région Poitou-Charentes". Un bateau habitué aux courses et aux podiums. C'est avec ce bateau que Yannick a remporté la Transat Jacques Vabre en 2011.





Sidney Gavignet, un grand nom de la voile


© DR
Sidney Gavignet a une expérience océanique éclectique. Le Haut-Savoyard de 45 ans a croisé son premier bateau sur le lac d'Annecy. Puis, cap au large, première course autour du monde (Whitbread 1993/1994) avec Éric Tabarly, coupe de l'America avec Marc Pajot, Tour de France à la voile, Transat AG2R, match-racing en compagnie de Thierry Peponnet, course en double avec Michel Desjoyaux, solitaire du Figaro...

Mais le grand truc de Sidney, c'est vraiment le tour du monde en équipage. Pour cela, il a sillonné tous les océans du monde. depuis quelques années, il s'est mis en tête de faire courir les Omanais, avec des réussites. 

Sur un trimaran ultra-puissant, le "OMAN AIR - MUSANDAM", il n'a qu'une seule envie: gagner!






Départ de la Transat

 

Suivez la Transat
Une cartographie de l'avancée des équipages est disponible sur le site internet de la Transat.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter