Le tunnel du Mont-Blanc sera fermé du 16 octobre au 18 décembre pour des travaux de maintenance, repoussés après un éboulement en Maurienne, a annoncé la société de gestion franco-italienne de l'ouvrage.

Un peu plus de 2 mois : ce sera donc la durée de la fermeture du tunnel du Mont-Blanc annoncée mardi 26 septembre à l'issue d'une ultime réunion, entre le préfet de Haute-Savoie et le président de la région autonome de la vallée d'Aoste. 

Du 16 octobre, 8 heures au 18 décembre, 22 heures

Neuf semaines de travaux, soit jusqu'à la fin 2023. Elles seront employées pour effectuer des opérations prévues de longue date. Par exemple : "remplacer les éléments de dalle dans la portion centrale du tunnel, ainsi que les 76 accélérateurs sur la voûte", précisait, dans un communiqué daté du 26 septembre, la société de gestion franco-italienne du tunnel.

Des interventions sur le système de ventilation, l'éclairage de l'ouvrage ainsi que différentes opérations de maintenance devaient également être effectuées. Enfin, des sondages destinés à mettre le tunnel en conformité avec la réglementation française sur l'amiante devraient avoir lieu, "ce qui rend indispensable la fermeture totale et prolongée du tunnel", a indiqué à nos confrères de la télévision italienne TGR3 Rai Aosta, Riccardo Rigacci, le directeur de la société de gestion (GEIE, Groupement européen d'intérêt économique).

Quant aux travaux, dits structurels, sur les 600 mètres de voûte du tunnel, ils sont renvoyés à l'automne 2024. Initialement prévus à partir du 4 septembre, ils avaient été suspendus après l'éboulement survenu aux abords du tunnel du Fréjus (73), le 27 août dernier.

"Les techniciens et les entreprises engagés dans ce chantier s'efforceront de faire le maximum pour rouvrir le tunnel au trafic quelques jours avant le 18 décembre".

Riccardo Rigacci, directeur du GEIE "Tunnel du Mont-Blanc"

TGR Rai Vallée d'Aosta

Réouverture avant le 18 décembre ?

Des travaux indispensables qui ne nécessiteront peut-être pas une fermeture jusqu'à la date butoir du 18 décembre. Côté italien du Mont-Blanc, on semble, en tout cas, y croire dur comme fer.

"Avec la préfecture de Haute-Savoie, nous sommes d'accord sur le fait que la date retenue du 18 décembre soit garantie", indiquait au journal valdôtain AostaSera, le président de la région Vallée d'Aosta Renzo Testolin. " Elle est indispensable pour permettre au trafic de la période des fêtes de s'effectuer normalement. Dans la mesure du possible, il faut même que la réouverture intervienne avant cette date."

Une pression à la réouverture anticipée qui semble avoir été prise en compte par la société de gestion de l'ouvrage. Elle aurait demandé à ses 300 employés de revoir leurs calendriers de vacances et organisé des stages intensifs de formation.

Validité des abonnements prolongée de 3 mois

Quant aux usagers du tunnel, le communiqué de la direction du tunnel se veut rassurant. "La date d’échéance de tous les abonnements (10 ou 20 passages) en cours de validité à la date du début du chantier de rénovation de la voûte du tunnel (16 octobre 2023) sera prolongée de 3 mois. Le prolongement de la date de validité sera effectué de façon automatique. Il ne sera donc pas nécessaire d'envoyer une demande spécifique de prolongement."

C'est donc une nouvelle donne pour le franchissement des Alpes qui s'effectuera à partir du 16 octobre prochain. Avec 90 % du trafic poids lourds qui sera comme attendu dérouté vers le tunnel savoyard du Fréjus (le trafic de véhicules légers se répartissant entre tunnel du Fréjus, mais aussi les différents cols alpins : Grand et Petit Saint-Bernard, Mont Cenis ou Montgenèvre).

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité