Un berger dans mon école à Servoz Haute-Savoie

Pour valoriser la profession et lutter contre la déprise agricole, les éleveurs du Pays du Mont-Blanc ont lancé en 2001 l'opération "Un berger dans mon école". A la découverte de l'agriculture de montagne et du métier de berger. Pas si facile.

Cette journée à Servoz, c'est l'occasion de découvrir tous les aspects du pastoralisme. L' aboutissement pour 300 élèves d'un travail débuté en janvier avec la visite d'un éleveur, puis par des ateliers.

Reportage Céline Aubert et Yoann Etienne
Intervenants : Pascal Morand Eleveur de chèvres et de bovins à Demi-Quartier, Xavier Croz Eleveur de vaches Tarines à Servoz

Pascal, éleveur, leur a d'abord présenté son chien : un border collie, le compagnon idéal du berger. Mais, pour en faire un bon meneur de troupeaux, il faut parfois des mois, et du dressage tous les jours.

Vous pouvez dresser au sifflet, à la voix, en anglais, comme vous voulez, mais il faut y aller progressivement, être patient"


Créer des vocations n'est pas si simple. Pour valoriser la profession dans cette région en déprise agricole, les éleveurs du Pays du Mont-Blanc ont lancé en 2001 l'opération "Un berger dans mon école", à la découverte de l'agriculture de montagne. Du Beaufort à la Tomme. De la vache Tarine à l'Abondance. Les enfants apprécient le bon fromage, mais pour en faire leur travail, c'est autre chose !

T'as pas de vacances, tu dois te lever tôt et tu fais ça toute la journée..."
 



Le message positif des éleveurs sur la qualité de leur travail a été bien reçu quoi qu'il en soit. Le parcours pédagogique s'est conclu par la visite d'un alpage, du côté des Contamines.




L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité