Un habitant de Thonon-les-Bains bloqué à Moscou en raison d'une erreur de sexe sur son passeport

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Alpes avec AFP
L'aéroport Moscou-Sheremetyevo
L'aéroport Moscou-Sheremetyevo © AFP

Un touriste de Haute-Savoie arrivé en Russie dans la nuit du jeudi 25 au vendredi 26 juillet pour passer des vacances s'est retrouvé bloqué à l'aéroport de Moscou-Sheremetyevo, en raison d'une erreur dans son passeport et son visa qui mentionnent qu'il est du sexe féminin.

Joint par téléphone, Patrick Samborski, un habitant de Thonon-les-Bains, assure avoir voyagé plusieurs fois sans problèmes en Russie, en Ukraine et aux Etats-Unis avec ce même passeport, sans se rendre compte de l'erreur. Mais aujourd'hui, les douaniers russes lui disent qu'il est dans l'illégalité et qu'il doit prouver qu'il a "changé de sexe".

"Ce matin (vendredi), un représentant de la compagnie aérienne russe Aeroflot m'a pris mon passeport. D'autres représentants d'Aeroflot que j'ai interrogés plus tard ne peuvent pas me dire où il est actuellement. Je crains qu'il ne soit perdu", s'inquiète le Haut-savoyard. "Je ne peux même pas récupérer ma valise pour changer de vêtement. Je suis arrivé en short et pieds nus", dit-il.

Le consulat français est visiblement mobilisé et a contacté les autorités russes compétentes, afin de résoudre le problème. Le touriste craint de devoir repartir en France pour changer de passeport. Dans ce cas, il devra à nouveau payer un visa et une invitation en Russie.

Selon Patrick Samborski, "l'erreur a été commise deux fois: par la préfecture de Grenoble qui m'a délivré mon passeport il y a plusieurs années et par le centre de visas de Marseille.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.