Cet article date de plus de 7 ans

Vertige en Haute-Savoie: un "Pas dans le Vide" face au Mont-Blanc

C'est une expérience qui donne le frisson. Marcher sur du verre avec 1000 mètres de vide en dessous, le "Pas dans le Vide" est véritablement un espace à sensations fortes désormais installé sur la terrasse sommitale de l'Aiguille du midi.
on fait un pas dans le vide avec les chaussons s'il vous plaît!
on fait un pas dans le vide avec les chaussons s'il vous plaît! © France 3 Alpes
Ce "Pas dans le Vide" -c'est le nom de l'attraction- est une première à cette altitude. "Une première dans les matériaux employés, les techniques utilisées et une première aussi en raison des conditions extrêmes vécues sur ce site toute l'année", explique la Compagnie du Mont-Blanc, promoteur du projet.

Exposée face au Mont-Blanc, à 3842m, cette structure représente, il faut l'avouer, une véritable innovation technologique en matière d'architecture verre-acier qui doit pouvoir résister à des vents de plus de 220km/h et à une amplitude thermique de 60 degrés. 

   >>> Lire aussi - Vertige au dessus des Alpes grâce à une cage de verre made in Champagne

Dès ce samedi 21 décembre, les visiteurs du site devront appréhender et maîtriser leur vertige pour s'aventurer dans cette cabine de verre. Attention, chaussons exigés! Tout un chacun peut ainsi s'immerger dans l'univers de la haute montagne et ressentir "le frisson" des grands espaces.

Reportage Françoise Guais, Serge Worreth et Sophie Villatte
durée de la vidéo: 03 min 02
Un pas dans le vide

La Compagnie du Mont-Blanc mène de nombreux chantiers de rénovation sur le site de l’Aiguille du Midi depuis deux ans avec des espaces aménagés pour admirer les sommets environnants "au chaud", des espaces d'exposition pour mieux comprendre la passion des alpinistes, des espaces à sensation comme cette dernière réalisation.

© F. Guais - France 3 Alpes
© F. Guais - France 3 Alpes
© F. Guais - France 3 Alpes
© F. Guais - France 3 Alpes

 

Quelques données techniques fournées par la Compagnie du Mont-Blanc
Le cahier des charges a eu pour but de favoriser une vision la plus transparente possible, sans obstacle visuel.

-Les plaques de verre sont constituées de 3 couches de verre trempé de 12mm d'épaisseur chacune. Un film transparent permet de lier les couches entre elles sans aucune altération de la transparence.

-Le processus de collage utilisé a fait l'objet d'un développement spécifique par une entreprise verrière française spécialisée dans les vitrages spéciaux de grandes dimensions.

-Les plaques de verres des 5 faces sont maintenues entre elles par des attaches mécaniques ponctuelles également spécifiquement développées pour l'ouvrage.

-L'ensemble est fixé sur une structure porteuse verticale permettant la suspension au-dessus du vide. La conception générale permet ainsi de s'affranchir de toute structure métallique nuisible au champ de vision du visiteur.

-Le processus de développement a fait l'objet de très nombreux calculs par un bureau d'étude français spécialisé dans les ouvrages verre-acier.

Un bureau d'étude indépendant allemand, mandaté par la Compagnie du Mont-Blanc, est ensuite venu valider toutes les hypothèses et tous les calculs. Plusieurs types d'essais conduits par des laboratoires français et allemands sont venus confirmer ces calculs.

L'ensemble de la démarche de conception ainsi que le processus de fabrication ont fait l'objet d'un suivi permanent par un bureau de contrôle indépendant.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme montagne insolite