Ils projetaient "d'attaquer" une mosquée. Des lycéens de Montbonnot mis en examen en Isère

Publié le Mis à jour le
Écrit par F.G avec AFP
A l'école des pupilles de l'air
A l'école des pupilles de l'air © France 3

Quatre adolescents scolarisés à l’Ecole des pupilles de l’air de Montbonnot-Saint-Martin ont été mis en examen "pour association de malfaiteurs" et placés sous contrôle judiciaire. Ils sont soupçonnés d'avoir fomenté une "action" contre une mosquée de Montélimar. 

L’enquête confiée à un juge d’instruction grenoblois devra déterminer la nature exacte de "l’action" envisagée par ces quatre lycéens: quelles étaient leurs motivations et les éléments qu’ils avaient en leur possession pour atteindre leur but.

Selon le Dauphiné Libéré, ces quatre lycéens "sont suspectés d’avoir préparé l’attaque à l’explosif d’une mosquée, à Montélimar".

"L'armée de l’air est scandalisée par le comportement de ces jeunes dont les intentions ne correspondent pas aux valeurs de l’Armée de l’air, ni à celles enseignées dans l’école», a déclaré le colonel Jean-Pascal Breton, du Service d’information et de relations publiques de l’armée (Sirpa) de l’air.

L’officier a précisé que ces quatre lycéens scolarisés en première et terminale faisaient d’ores et déjà l’objet de mesures d’exclusion "à titre conservatoire". 

Créé dans les années 40, pour éduquer les orphelins de l'armée de l'air, l'école a gardé une vocation sociale. Les élèves sont boursiers ou sélectionnés sur des critères familiaux. L'établissement reste à ce jour l'unique collège et lycée militaire de l'armée de l'air en France.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.