• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Ils proposent une traversée du massif des Écrins pour promouvoir un environnement sain et solidaire

Sensibiliser au réchauffement climatique. Voilà l'ambition de Pascal et Vincent, deux alpinistes qui ont entrepris depuis le 28 juin une ascension vers les sommets mythiques des Écrins. 

Par Boris Courret

Reportage. Au sommet, pour le climat! C'est l'objectif du collectif de montagnard(e)s Sommet(s) pour le climat qui propose de s'inspirer de la montagne et de ses valeurs pour relever les défis des bouleversements climatiques, à l'occasion de la COP21 (conférence des Nations unies sur les changements climatiques), qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre.
Autour d'une traversée collective du massif des Écrins, le collectif espère promouvoir des solutions conviviales et pratiques pour un monde écologiquement et socialement durable. 

Voilà maintenant près de deux semaines que Pascal et son coéquipier Vincent se sont lancés dans la traversée de ce massif en 21 jours. Régulièrement rejoints par d'autres alpinistes telle que la championne du monde d'escalade Liv Sansoz, c'est à travers cette passion pour la montagne qu'ils entendent parler du climat.

La montage, un indicateur du changement climatique"

"La montagne est un témoin, un véritable indicateur du changement climatique. Mais c'est également un lieu où l'on peut vivre l'engagement, la solidarité, l'esprit de cordée. Des valeurs dont on aura besoin pour affronter les changements de société que le réchauffement climatique nous impose", estime Lara Joubert-Mangue, membre du collectif. 

Reportage de Cédric Picaud, Françoise Guais et Thao Huynh
Au sommet, pour le climat !
Il est vrai, en raison du retrait des glaciers, de la migration de la faune et de la flore, de nombreuses grandes courses classiques en alpinisme ne peuvent déjà plus se faire. "Dans 10 jours, on ne pourra plus passer par le glacier de la Pilatte. Une course comme celle des Bans par exemple ne peut plus se faire", regrette Pascal. 

Mais nos protagonistes ne sont pas du genre à se résigner. Selon eux, de nombreuses solutions existent pour réussir la transition climatique. Il suffirait d'y croire et d'oser se lancer selon Vincent. "Avec un peu d'audace, d'engagement et de solidarité, on peut y arriver."

A lire aussi

Sur le même sujet

Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus