Attention aux tatouages au henné noir

Publié le Mis à jour le
Écrit par admin .

Les Hôpitaux de Lyon mettent en garde contre les tatouages éphémères pratiqués avec du henné noir.

video title

RHONE ALPES, Attention au tatouage au henné noir

Le henné noir est obtenu par certains tatoueurs en ajoutant une substance très allergisante, la paraphenylènediamine (PPD), au henné, lui-même inoffensif. Ce mélange vise à obtenir une teinte plus foncée et à augmenter la longévité du tatouage.

Ils contiennent une substance qui risque de provoquer des réactions allergiques

"violentes, nécessitant parfois une intervention médicale urgente, voire une hospitalisation".

Le henné noir est obtenu par certains tatoueurs en ajoutant une substance très allergisante, la paraphenylènediamine (PPD), au henné, lui-même inoffensif. Ce mélange vise à obtenir une teinte plus foncée et à augmenter la longévité du tatouage. Mais cette pratique est illégale, pointent les Hôpitaux de Lyon dans un communiqué, rappelant que la législation européenne interdit la présence de PPD dans les cosmétiques destinés à être appliqués sur la peau. Parmi les cosmétiques, seules les teintures pour cheveux peuvent contenir de la PPD, à une concentration maximale toutefois de 6%.

Selon les Hôpitaux de Lyon, la PPD, utilisée pour les tatouages au henné noir, peut provoquer "des allergies retardées avec apparition, en moyenne 9 jours après le tatouage, d'un eczéma reproduisant le motif du dessin tracé au henné". "Ces réactions allergiques peuvent être limitées à la zone tatouée ou s'étendre à la zone avoisinante, voire se généraliser à tout le corps", alertent les allergologues. "A plus long terme, ces réactions peuvent laisser des cicatrices indélébiles et s'accompagner d'allergies croisées, notamment à des teintures capillaires, des caoutchoucs teintées, certains médicaments, des colorants vestimentaires, et empêcher la pratique de certaines professions comme celle de coiffeur par exemple", soulignent les Hôpitaux de Lyon.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité