Comurhex arrêtera sa production pendant deux mois

Publié le Mis à jour le
Écrit par Isabelle Gonzalez

Areva a suspendu pour deux mois la production de l'usine de transformation d'uranium

video title

La Comurhex en difficulté après Fukushima

Sur le site de Tricastin, dans la Drôme, la société Comurhex, filiale d'Areva, stoppe son activité pendant deux mois. La cause : son principal client, la centrale nucléaire de Fukushima au Japon, gravement endommagée, ne se fournit plus en combustible.

En cause: la baisse de la demande des centrales nucléaires au Japon

après la catastrophe de Fukushima, le personnel devra prendre des vacances obligatoires ou suivra des activités de formation.

D'après les responsables d'Areva, "le Japon vit une situation particulière puisqu'un certain nombre de centrales se sont arrêtées mais  la plupart d'entre elles vont redémarrer ce qui permettra de rétablir des relations commerciales normales".

Il s'agit d'une interruption temporaire du fonctionnement d'une usine", a confirmé le ministre de l'Energie Eric Besson, en visite sur le site du Tricastin où 370 salariés sont impactés par cette mesure, "Aucun des salariés concernés ne sera touché par une quelconque mesure de chômage", a-t-il assuré. 

Ainsi au regard des conditions actuelles du marché court terme de la conversion, Comurhex prend la décision d'interrompre sa production sur une durée de deux mois pour cette fin d'année.

La Comurhex, filiale à 100% d'Areva, transforme l'uranium naturel en deux phases pour obtenir de l'hexafluorure d'uranium, qui est ensuite enrichi et transformé en combustible pour les centrales nucléaires.

L'entreprise dispose de deux sites en France un dans le sud de la Drôme donc et un autre à Narbonne.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité