Marc Poncin est un Grenoblois qui a la montagne en lui. Il est aujourd'hui l'un des rescapés de l'avalanche du Manaslu.

Marc Poncin, se souvient de "l'impression terrible" de l'avalanche approchant: "J'ai entendu l'avalanche arriver sur moi, enfin le souffle de l'avalanche, et puis je me suis fait embarquer", avant le retour au calme, explique-t-il dans une interview qu'il nous a accordé à peine arrivé dans la capitale des Alpes.

"J'étais en train de monter pour rejoindre mes compagnons qui étaient au camp trois. Je n'avais pas pu monter la veille et j'ai entendu le sérac qui est tombé et puis j'ai été pris dans la fin de l'avalanche", raconte-t-il.

L'avalanche dimanche à l'aube près du sommet du Manaslu (8.156 m) a fait au moins neuf morts.

>>> En vidéo, l'interview de Marc Poncin - par J-C. Pain et Y-M. Glo