Grenoble : Affaire classée pour A. Vallini

Un membre isérois de l'UMP avait demandé au conseil général de l'Isère de porter plainte contre son président

Le parquet de Grenoble a classé sans suite pour "absence d'infraction" un courrier de dénonciation visant le sénateur (PS) et président du conseil général de l'Isère,
André Vallini, accusé de détournement de fonds par un militant de l'UMP, a-t-on
appris mercredi.

"J'ai classé sans suite cette affaire, le 1er juin, au motif d'absence d'infraction",
a indiqué à l'AFP le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat.
 

Fin mars, un membre de la fédération iséroise de l'UMP avait demandé au conseil
général de l'Isère de porter plainte contre son président pour détournement de fonds. Son avocat avait nié "tout règlement de comptes politique".
Le procureur de la République a pour sa part indiqué avoir reçu un "courrier de
dénonciation
". "J'ai fait entendre cette personne par la police judiciaire, j'ai
ensuite consulté ses documents ainsi que son audition
", a expliqué M. Coquillat.
 

Selon le procureur, l'auteur du courrier de dénonciation ne souhaitait pas porter plainte et avait des "explications confuses" tandis que ses documents "n'apportaient
absolument rien
".
 

"C'est avec satisfaction mais sans surprise que j'accueille cette décision qui
vient faire litière d'accusations stupides relayées par l'UMP départementale
",
s'est félicité André Vallini, dans un courrier transmis à la presse.