Grenoble : Les suites du braquage "musclé"

Un bijoutier blessé en plein centre-ville de Grenoble par des malfaiteurs armés de fusils d'assaut.

video title

video title

Grenoble : La bijoutière parle après le braquage

Après le braquage spectaculaire d'une bijouterie en plein centre de Grenoble, la femme du propriétaire, blessé à la jambe, raconte sa mésaventure.

Dans les Alpes, les braqueurs de la bijouterie de Grenoble sont toujours activement recherchés. Leur trace a été perdue sur la route nationale en direction de Chambéry alors qu'ils venaient de libérer leur otage, une passante du centre-ville grenoblois.

Vendredi 10 août, c'est vers 11H30 que deux braqueurs cagoulés, avec des armes de guerre de type kalachnikov, font irruption dans la bijouterie-horlogerie Clauben's, place Notre-Dame. 

<< Voir notre reportage et interviews exclusives

D'emblée, ils s'en prennent au patron, victime de coups de crosse puis d'un tir dans le fémur. Une patrouille de police arrive dans le secteur, le commissariat de Grenoble étant tout proche, et "perturbe" visiblement ces braqueurs.

 

 

Si l'on en croit le nombre de douilles au sol, les malfaiteurs tirent alors en rafales. Un des policiers pris pour cible répond une seule fois avec son arme, par crainte de faire des blessés parmi les passants ou les personnes attablées en terrasses.

Après deux dernières rafales, les malfaiteurs prennent la fuite à bord d'un 4X4 BMW gris, attendus par un ou deux autres individus. Ils prennent soin de "couvrir leurs arrières" en emmenant une passante avec eux.

Cette otage est libérée une dizaine de minutes plus tard sur la Nationale, dans le Grésivaudan, à hauteur de Lumbin.

 

 

Un butin faramineux

Le montant du vol pourrait être considérable. D'après la femme du bijoutier, présente dans la boutique au moment des faits, les malfaiteurs ont vidé le magasin de sa marchandise.

"Ce sont 30 années de travail qui sont partis", a-t-elle confié à l'une de nos équipes, ajoutant qu'elle et son mari avaient déjà étaient victimes de braquages, mais jamais d'une telle violence. "Ils étaient déterminés, déterminés !", répète-t-elle.

Le plan Milan déclenché juste après les faits a finalement été levé peu après 14H30, mais ces hommes, dont on a perdu la trace peu après Chambéry, sont toujours activement recherchés. La PJ a été chargée de l'enquête.

Selon nos informations, le bijoutier a été transporté conscient au CHU de Grenoble où il a été opéré dans l'après-midi pour extraire la balle, tout comme un père et ses enfants très choqués par les faits.

Quelques minutes après les échanges de coups de feu, une vidéo signée d'un certain Hakim circulait déjà sur le web.

En vidéo, le témoignage de la bijoutière

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité