L'aéroport de Lyon à vendre

Publié le Mis à jour le
Écrit par admin .

Le gouvernement doit procéder à la cession du capital de l'aéroport de Lyon et organiser un appel d'offre.

video title

LYON, Polémique autour d'une privatisation

L'aéroport St Exupéry est à vendre. Il n¿est pas le seul dans ce cas-là. A Montpellier Toulouse et Bordeaux, l'Etat vend ses parts. Et veut le faire le plus vite possible. Une précipitation qui a provoqué une levée de boucliers des élus locaux.

Polémique autour d'une privatisation. Celle de l'aéroport St Exupéry. Il n’est pas le seul dans ce cas-là. A Montpellier Toulouse et Bordeaux, l'Etat vend ses parts. Et veut le faire le plus vite possible. Une précipitation qui a provoqué une levée de boucliers des élus locaux.

Axa, Antin, BNP Paribas, Véolia, Vinci, Aéroport de Paris ADP et même des sociétés étrangères comme l’australien Macquarie ou le canadien SNC Lavalin sont sur les rangs pour racheter les parts de l'Etat de l’aéroport de Lyon, une plateforme très performante au chiffre d’affaires de 140 millions d’euros en 2010. La venue d’ADP fait déjà hurler l’association contre l’Extension et les Nuisances de l’Aéroport de Lyon Saint-Exupéry (Acenas), qui redoute un développement de l’aéroport et par conséquent l'augmentation du trafic et des nuisances. L'Acenas promet d'ores et déjà de tout mettre en oeuvre pour faire capoter les projets qui ne lui conviendraient pas.

Des liaisons internationales qui manquent

La lutte pour le rachat promet donc d’être chaude car les repreneurs voudront évidemment développer le site et le trafic d'un aéroport qui ne pèse, pour le moment, pas lourd face à ses cousins étrangers. Avec 8 millions de passagers, le 4e aéroport français ne rivalise pas avec les 51 millions de Francfort, les 35 millions de Milan ou les 27 millions de Barcelone. Des villes pourtant similaires en superficie et en population. Alors si Lyon fait bel et bien partie des vingt villes européennes les plus attractives, avec un des dix PIB les plus élevés pour la région Rhône-Alpes, Saint Exupéry n'est que le 47ème aéroport européen. 

De quoi limiter la venue de capitaux ou de clients étrangers, dénoncent les décideurs qui déplorent le manque criant de liaisons intercontinentales à St Ex. Ils attendent du nouvel actionnaire au moins une ligne vers le Moyen-Orient, notamment vers Dubaï (38 millions de passagers), qui serait déjà en discussion avec Emirates, une autre vers l'Asie et une autre encore vers le continent américain, via Newark ou Atlanta, mais surtout pas l'aéroport JFK de New York, trop petit, ce qui expliquerait le dernier échec fin 2009 de la tentative de liaison avec New York.

Collomb veut garder la main

Tous ces chefs d'entreprises estiment que le projet de privatisation de l'aéroport de Lyon devrait constituer une véritable opportunité de développement. A l'évidence, Saint Exupéry aiguise les appétits. Car on sait que la plupart des aéroports français seront saturés d'ici 2030. Lyon est le seul de sa catégorie susceptible de s'agrandir et accueillir aisément des dizaines de millions de passagers supplémentaires.

Mais le maire de Lyon en appelle tout de même à la prudence. "Il nous faut garder la maîtrise de l’aéroport, rester maîtres chez nous. Nous avons déjà discuté avec la CCI de Lyon, nous le ferons aussi avec le Département et la Région, afin de constituer un bloc local pour obtenir une majorité de contrôle sur l’aéroport", rappelle Gérard Collomb. Le débat est donc aussi politique. Recentralisation ou décentralisation ? Un enjeu capital à l'approche des présidentielles de 2012.

Des voyants économiques au vert

L’aéroport lyonnais a connu une croissance de 3,4 % avec un peu moins de 8 millions de passagers en 2010.Lyon-Saint Exupéry est le 3e aéroport de France derrière Paris et Nice-Cote d’Azur.Cette hausse est supérieure à la moyenne nationale de 1,3%. Une forte progression qui s’explique en partie par l’essor des compagnies low-cost.

La direction des Aéroports veulent atteindre les 10 millions dans deux ans. Emirates pourrait annoncer sa venue ou pas d’ici deux mois. Air India fera savoir d’ici fin 2011, si son hub européen vient à St Ex. Un TGV Marseille St-Ex et St-Ex Marseille sera lancé en 2012.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité