Le passage au numérique

Publié le Mis à jour le
Écrit par Béatrice Nguyen

Les petites salles face à l'avancée technologique

video title

Les petites salles et le cinéma numérique

Avec la prolifération des multiplexes (bientôt deux de plus à Clermont) et l'installation des cartes illimitées pour les spectateurs, l'arrivée du numérique est la dernière étape de la transformation de la diffusion cinématographique. Une étape coûteuse pour les petites salles.

Avec la prolifération des multiplexes et l'installation des cartes illimitées pour les spectateurs, l'arrivée du numérique est la dernière étape de la transformation de la diffusion cinématographique. Mais l'installation reste  trop coûteuse pour beaucoup de petites salles et certaines villes risquent de perdre leur cinéma.

Le numérique permet une meilleure qualité d'image et l'achat des copies à un prix moins élevé. Près de la moitié du parc est déjà équipé en France .

Mais les professionnels doivent garder en mémoire l'enjeu patrimonial et esthétique, le cinéma a une histoire dont il ne faut pas effacer les traces.

Exemple avec Jean Esnault , exploitant à la Bourboule, depuis bientôt 30 ans tient le Roxy à bout de bras...

Pour s'équiper il faut près de 100 000 euros. L'équipement des petites salles demeure minoritaire et 30 % risquent de fermer faute d'un accès aux films. Le CNC et la région donnent des aides, insuffisantes. En auvergne, près d'une trentaine de salles sont concernées et beaucoup ont déjà sauté le pas du numérique: celles qui ont pu obtenir les aides nécessaires à l'achat et l'installation du matériel.

La quasi-totalité des salles devraient être équipées en numérique fin 2012. Sans finances publiques le temps du Roxy et de bien d'autres est compté.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité