Tuerie de Chevaline : coopération franco-anglaise

L'ambassadeur de Grande-Bretagne a rencontré le procureur d'Annecy pour faire le point sur l'enquête.

video title

Chevaline : l 'ambassadeur de Grande Bretagne

Après la tuerie de Chevaline, l'ambassadeur de Grande Bretagne s'exprime devant le palais de justice d'Annecy.

Une demande d'entraide internationale va être envoyée vendredi matin aux autorités britanniques afin de permettre l'identification des victimes et de récolter des indices sur la tuerie qui a fait quatre morts mercredi en Haute-Savoie, a annoncé le parquet vendredi.

 "La demande d'entraide internationale partira officiellement ce matin", a déclaré à l'AFP le procureur de la République d'Annecy, Eric Maillaud.
 Cette demande va permettre de procéder à la saisie de documents ou d'éléments permettant l'identification (brosse à dents, cheveux) au domicile britannique des victimes supposées, a-t-il ajouté.


 "On peut trouver dans la maison un certain nombre d'explications qui peuvent nous conduire sur la piste des tueurs", a aussi ajouté M. Maillaud.


 Une demande d'entraide internationale sera aussi envoyée à la Suède ultérieurement pour l'identification de la femme la plus âgée, de nationalité suédoise.
 L'identification formelle des victimes à partir de leur ADN pourrait avoir lieu samedi ou dimanche. "J'espère que demain (samedi) on devrait pouvoir avoir des éléments", a indiqué le procureur.


 Une conférence de presse se tiendra vendredi en fin d'après-midi au palais de justice d'Annecy pour dévoiler le résultat des autopsies. Son horaire sera communiqué ultérieurement.
 Une information judiciaire va être ouverte dans la matinée, a aussi indiqué M. Maillaud.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité