Veyrins-Thuellins (38 ) Plan social pour Mermet ?

Le fabricant de textile Isèrois Mermet, est placé en redressement judiciaire avant une restructuration

La société Mermet, qui fabrique des tissus techniques pour la protection solaire, a été placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Vienne (Isère) et prévoit un plan de restructuration, a-t-on appris jeudi auprès de l'entreprise.

La société Mermet, qui emploie 207 salariés répartis sur trois sites en Isère (Veyrins-Thuellins, siège de l'entreprise, Avenières et Dolomieu), appartient depuis 2004 au groupe néerlandais Hunter Douglas, spécialisé notamment dans les équipements de fenêtres.


 "L'aide d'Hunter Douglas, notre unique actionnaire, avait atteint en terme de droit ses limites. Nous ne pouvions pas prendre le risque d'un soutien artificiel", a expliqué à l'AFP François Lacquemanne, directeur général de Mermet Sas.


 Le niveau de performance "insuffisant" pour rembourser les dettes internes et la "baisse de l'activité qui a souffert de la crise de 2008", selon M. Lacquemanne, expliqueraient également la décision de placement en redressement judiciaire de la société.


 "Notre actionnaire ne se désengage pas. Le redressement judiciaire va nous permettre d'élaborer un plan de restructuration et de consolider l'activité en Isère", a assuré le directeur sans donner de détails sur la teneur de la restructuration.


 "Nous craignons qu'il soit difficile d'échapper à un plan social", a déclaré à l'AFP André Berthier, délégué CGT.
 En 2011, la société Mermet avait réalisé un chiffre d'affaires de 30 millions d'euros.