Cet article date de plus de 4 ans

Interdiction de circulation et transports gratuits, quelles mesures à Grenoble si la pollution se poursuit ?

Alors que Air-Rhône-Alpes indique que la qualité de l'air restera "médiocre à mauvaise" dans la région vendredi 9 décembre, voilà les mesures qui pourraient s'appliquer dès samedi 10 décembre. 
Photo d'illustration
Photo d'illustration © Pixabay / ludo 38
 
Déjà quatre jours que l'agglomération Grenobloise connait un épisode de pollution de l'air. Si cet épisode se poursuit, alors des mesures inédites pourraient entrer en vigueur samedi. La décision sera prise vendredi 9 décembre en début d'après-midi.


→ Circulation interdite pour les immatriculations antérieures à 1997 


À partir du cinquième jour de déclenchement du protocole local, interdiction à la circulation des tous les véhicules essence ou diesel immatriculés avant le 1er janvier 1997 sur le territoire des 49 communes de la Métropole Grenobloise et les accès à l'autoroute en direction de Grenoble depuis les péages A 48 Grenoble et A 41 Crolles. 

Néanmoins, si vous circulez avec un véhicule dont l'immatriculation est antérieure à 1997, il n'y aura pas d'amende avant le 1er janvier 2017. En revanche, des dispositifs de contrôle et de sensibilisation pourraient être mis en place.

Si la pollution perdure encore au delà de 7 jour, c'est-à-dire lundi, les véhicules affublés des vignettes 4 et 5, ce qui correspond pour les particuliers aux voitures diesel immatriculées avant 2006, seront également interdites de circuler. 

"Les vignettes ont un double effet, pédagogique et pour faciliter les contrôles", rappelle Jérôme Barbierri, chargé de communication à la SMTC. 

→ Tarifs réduits pour les transports en commun


Toujours si la pollution se poursuit samedi 10 décembre, des tarifs réduits seront mis en place sur les réseau TAG, Grésivaudan TouGo et Pays Voironnais. L'achat d'un billet valable une heure permettra de circuler toute la journée. La location Métrovélo sera également à demi-tarif.  

À partir du 7e jour, ces mêmes transports en commun seront gratuits. 



 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement société