Inventer demain 2015 : le pancréas bio-artificiel

Séverine Sigrist travaille sur une approche physiologique du diabète de type 1. Des cellules sécrétrices d’insuline sont implantée dans le ventre du patient. Plus besoin d'injection d'insuline.

Par Kathleen Garon

Une personne dans le monde meurt toutes les 8 secondes du diabète. Pour diminuer ce chiffre, Séverine Sigrist a développé une innovation qui pourrait révolutionner la vie quotidienne de millions de diabétiques : un pancréas bio-artificiel qui permet d’éviter les nombreuses injections quotidiennes d’insuline ainsi que les greffes d’organes.

Ce dispositif se présente sous forme d’une poche ultra-fine en polymère de la taille d’un CD , destinée à contenir des cellules sécrétrices d’insuline, implantée dans le ventre du patient et capable de répondre de façon physiologique aux besoins de l’organisme en insuline. Il permet de remplacer les îlots pancréatiques détruits chez ces patients et donc de produire l’insuline qui leur manque pour réguler leur glycémie.

Le dispositif MAILPAN s’adresse aux patients diabétiques de type 1, soit une population mondiale estimée de 25 millions de personnes en 2012, dont près de 200 000 en France. Ce projet porteur d’espoir pour ces patients pourrait leur permettre d’enfin oublier leur maladie.

Tous les inventeurs

Les votes seront ouverts le 16 novembre

Vous pourrez voter entre le 16 et le 22 novembre pour désigner votre candidat favori sur le site inventerdemain.org. Le lauréat sera dévoilé le 30 novembre. Suivez le concours sur Twitter : #InventerDemain

Sur le même sujet

Les + Lus