• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

En Isère, des artisans du bois font le pari du financement participatif (et ça marche)

C'est un prêt participatif, auprès des internautes, qui a aidé ces entreprises à la place des banques.
C'est un prêt participatif, auprès des internautes, qui a aidé ces entreprises à la place des banques.

A Goncelin, dans le Grésivaudan, la plate-forme Bois Energie regroupe plusieurs entreprises spécialisées dans le bois de chauffage. A la recherche de nouveaux financements, ses dirigeants ont tourné le dos aux banques pour se lancer dans l'appel aux particuliers sur internet.

Par Cécilia Sanchez

Cette plate-forme bois, c'est un peu son bébé. Après quinze ans d'effort, Yannick Peillard a réussi à la faire vivre. Inaugurée en octobre 2015, elle rassemble 4 entreprises, une trentaine d'employés et produit du bois de chauffage, en bûches ou en plaquettes et fournit, par exemple, la ville de Grenoble.

Les particuliers deviennent actionnaires

Mais pour continuer de s'agrandir et de se moderniser, il fallait plus d'argent. C'est vers les particuliers que les artisans se sont tournés. Et surprise, c'est une réussite qui va leur permettre de continuer à développer leur activité.

Quand les banques refusent les prêts, il faut trouver des solutions innovantes, comme le crowdfunding, un appel aux investisseurs sur Internet.

80.000 euros récoltés en un mois

80.000 euros ont été récoltés en un mois. Il faut dire que ce site est dédié aux énergies du futur et c'est sûrement la clé de la réussite. A noter que les internautes ne sont pas des mécénes, mais des investisseurs à qui l'on promet 6% d'intêret.

Reportage de Gilles Ragris, Didier Albrand et Mélanie Ducret :
Prêt participatif au magasin de bois
Intervenants: Yannick Bouchet-Bert Peillard



A lire aussi

Sur le même sujet

Cantal : à la découverte du seul élevage de lapins angora d’Auvergne

Les + Lus