Cet article date de plus de 4 ans

Isère: loin des clichés sulfureux, la pole-dance attire les sportives

Depuis quelques années, la pole-dance s'installe en France en tant que discipline sportive. L'Hexagone compte déjà 170 écoles de pole-dance, et près de 10 000 pratiquants, en grande majorité des femmes. Découverte de cette pratique lors d'une séance en Isère. 
Ingrid Lauroz, championne de France 2015 de pole-dance.
Ingrid Lauroz, championne de France 2015 de pole-dance. © France 3 Alpes
Connue pour être l'apanage des strip-teaseuses américaines des années 50, la pole-dance, une pratique qui mêle danse et accrobaties autour d'une barre verticale, est en fait apparue dans les cirques.

Son aspect sportif originel revient donc sur le devant de la scène, et la pole-danse suscite un engouement en France. "Aujourd'hui, on renie un petit peu le côté sexy, qui lui collait à la peau pendant quelque temps, et on se rend compte que c'est vraiment une discipline sportive et athlétique", affirme Audrey Blondel, qui travaille à "Pole dance addict" à Meylan. 

Une discipline qui se rêve olympique


"La pole-dance, ça fait quatre ans que j'en fait, et il y a de plus en plus d'adhérants et adhérantes. Il y a tellement de pratiquants qu'il y a des championnats de France qui existent. Je suis championne de France 2015", sourit Ingrid Lauroz, de "Pole-dance Addict". 

Le développement de la pole-dance en France et dans le monde est tel que certains rêvent, à l'image du patinage artistique, que la discipline devienne olympique. 

durée de la vidéo: 02 min 09
Isère: la pole-dance attire de nouvelles pratiquantes ©France 3 Alpes

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport insolite