Isère. Le marquis et la marquise de Virieu reconnus à titre posthume “Justes parmi les Nations”

© France 3 Alpes
© France 3 Alpes

Une cérémonie en hommage à Xavier et Marie-Françoise de Virieu était organisée ce dimanche 17 juillet, au château de Virieu pour leur action pendant la Seconde Guerre mondiale. Ils ont reçu à titre posthume le titre de "Juste parmi les Nations".

Par B.C

Une très émouvante cérémonie avait lieu ce dimanche au château de Virieu. Les anciens châtelains, Xavier et Marie-Françoise de Virieu, ont reçu à titre posthume le titre de "Juste parmi les Nations", la plus haute distinction civile d’Israël. Une médaille décernée depuis 1953 par le pays aux personnes qui ont sauvé des juifs durant la Seconde guerre mondiale.


Un devoir d’humanité"


"On a reçu des tas de gens dans la peine, qu’ils soient juifs ou pas. Pour mes parents, c’était avant tout un devoir d’humanité", explique Antoine de Virieu, fils de Xavier et Marie-Françoise. "Même s’ils savaient qu’en accueillant des juifs, ils prenaient de sacrés risques."

Reportage de Xavier Schmitt, Joëlle Ceroni et Philippe Caillat
Cérémonie d'Hommage aux Justes à Virieu-sur-Bourbre
Intervenants: Antoine de Virieu, fils de Xavier et Marie-Françoise de Virieu; Bernard Schanzer; Henri Schanzer

Le couple avait alors recueilli deux mères de familles et leurs enfants. 73 ans après, deux d’entre eux, à l’origine de cet hommage, avaient fait le déplacement depuis les États-Unis. Bernard et Henri Schanzer, des jumeaux alors âgés de 8 ans lorsqu’ils ont trouvé refuge au château. "C’était un jour miraculeux. On a retrouvé notre sœur, notre tante, notre mère et une cousine", se souvient Bernard.

Aujourd’hui, cette famille juive originaire de Pologne a surtout la volonté de transmettre la mémoire de ses sauveurs.

Sur le même sujet

En attendant le Tour au Grand Colombier

Les + Lus