Isère : un troupeau attaqué au milieu du village de Saint-Paul-de-Varces, le loup suspecté

Les bêtes ont été mordues à la gorge et aux cuisses. 2 brebis sont mortes et 9 autres ont été blessées dans la nuit de mercredi à jeudi, près de l’école de Saint-Paul-de-Varces, à 20 km de Grenoble. Une attaque de loup avait déja eu lieu dans le village il y a quelques semaines.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Des ovins ont été attaqués dans la nuit de mercredi à Saint-Paul-de-Varces, à 20 km au sud de Grenoble. Une brebis a été retrouvée morte, une autre a dû être euthanasiée. Sur les 12 bêtes restantes, neuf ont été retrouvées blessées. Le troupeau était parqué sur un terrain jouxtant le centre scolaire de la commune.
 


Les blessures à la gorge et aux cuisses portent la signature du loup pour le propriétaire du troupeau. " Des poils ont été retrouvés, ils doivent être analysés." explique Joël Dumas. Ils étaient pris dans la clôture du champ, "un grillage renforcé de barbelé qui monte à un mètre soixante-dix de haut ».
 

A Saint-Paul-de-Varces, c'est la deuxième attaque en quelques semaines. Le 27 avril dernier, deux chèvres et quatre agneaux avaient été tués sur une parcelle qui jouxtait la maison d'une éleveuse, plus haut dans le village. Pour Sophie Verdoia, « les marques de crocs et la force des morsures ne laissaient guère de doute ». Le bilan a été officiellement attribué au loup.

Dans un courrier, le maire de la commune du Sud de Grenoble a alerté les élus du secteur et le président de la Métro. Il a aussi demandé l'autorisation d'un tir de prélèvement au Préfet de l'Isère. "On veut protéger la population", explique David Richard. "On a des animaux qui se rapprochent. La dernière attaque a eu lieu en plein village, au milieu des habitations". 
 
Jusqu’à cette année, le grand canidé avait épargné Saint-Paul-de-Varces. Mais d'après le maire, "le cheptel de mouflons et de chamois a été divisé par trois en trois ans sur le territoire de la commune". Depuis, on devine régulièrement la présence de loups dans les alentours du village. « On sait qu'ils rodent dans le secteur, explique Joël Dumas. Un louve et deux jeunes ont été vus sur la commune, en lisière de forêt, il y a tout juste une dizaine de jours ».