Alerte en montagne : un “piège” à vététistes installé sur le plateau de Saint-Hilaire du Touvet en Isère ?

- Photo d'illustration - Un vététiste dans la station des Deux Alpes / © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
- Photo d'illustration - Un vététiste dans la station des Deux Alpes / © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

C'est un vététiste qui a donné l'alerte ce jeudi 8 août : alors qu'il se promenait à Saint-Hilaire du Touvet en Chartreuse, il a découvert un câble tendu délibérément et avec malveillance en travers de l'itinéraire. Il a porté plainte. La fondation Mountain Bikers appelle à la plus grande vigilance

Par I.G

C'est un vététiste qui a donné l'alerte. Il faisait une petite balade à Saint-Hilaire du Touvet, sur les balcons de Chartreuse, "sur la piste qui part des anciens établissements de soins de Petite Roche qui passe par le haut des pistes de ski, la source du Sanglier et descend sur le Col de Marcieu, et trouve la piste qui monte des pistes vers l'Aup du Seuil" .

Il a échappé de justesse au pire "alors que je tentais la montée vers l'Aup du Seuil, je me suis écroulé" raconte-t-il :"Il y avait un fil tendu (genre suspente) en travers de la piste, d'un côté à l'autre, invisible, à hauteur d'homme. Je me suis cassé la gueule et fait une estafilade sur la jugulaire, mais j'étais sur un démarrage en côte, donc très lent, mais si je l'avais pris dans le sens de la descente, j'étais décapité. Même un randonneur à pied descendant de l'Aup du Seuil aurait pu se faire très mal, le fil était très fin (mais très solide, je n'ai pas pu le casser à la main), invisible, je ne l'ai vu qu'en repassant une deuxième fois, dans un virage et maintenu à hauteur de visage par une perche planquée dans les buissons."

Le vététiste a effectué un signalement à la gendarmerie de Goncelin, redoutant "qu'il y ait d'autres pièges de ce type dans les environs".

L'association la foundation  Mountain Bikers  a mis en garde tous ses adhérents, les appelant à la plus grande vigilance "plus précisément sur la commune de Saint- Bernard entre le col de Marcieu et la montée de l’Aup du Seuil" .

"Suite au signalement, nous avons immédiatement prévenu le Conseil Départemental qui a transmis l’information au parc de Chartreuse, à la communauté de communes du Grésivaudan ainsi qu’a l’office de tourisme du Plateau des Petites Roches en charge des activités de loisirs sur le secteur. Un agent du parc doit se rendre sur place afin de voir s’il y a d’autres éléments sur place "explique un membre de la fondation.

La foundation Moutain Bikers rappelle "qu'il existe une application Suricate qui  permet en quelques clics (même sur le terrain) de faire remonter des informations et problèmes rencontrés lors de vos sorties VTT".

"Ce n’est pas la première fois que nous avons à faire à des histoires du même genre" rappelle MBF alerté à plusieurs reprises sur des cas similaires. 

En 2015, dans l'Hérault, un retraité avait écopé de 9 mois de prison, dont 1 mois ferme assorti à une mise à l’épreuve. Il avait posé délibérément des planches cloutées et des câbles sur la commune  de Saint-Jean-de-la-Blaquière.

 

Sur le même sujet

Le CART, épisode 4

Les + Lus