Anne, la bergère devenue fermière près d'Allevard en Isère

© JCP/France 3 Alpes
© JCP/France 3 Alpes

C'est une jeune fille de la ville, tombée amoureuse de la campagne. Ingénieur agricole et bergère, Anne Kerdranvat avait depuis longtemps le projet de "s'installer". Etonnant, vu les difficultés qu'éprouvent les paysans français aujourd'hui. Mais Anne a très bien préparé son "business plan".

Par Jean-Christophe Pain

Avoir sa propre ferme, Anne en rêvait depuis au moins 10 ans. Ingénieur agricole, formatrice en maraîchage bio, bergère sur le plateau de l'Alpette en Chartreuse, elle a patiemment cumulé formations et expériences pour se rapprocher de son objectif.

Nous avions rencontré Anne il y a 3 ans alors qu'elle était encore bergère...
Anne, bergère sur l'Alpette


Son rêve va enfin se réaliser ! Dans quelques mois, Anne reprendra l'exploitation de Jean-Pierre Renaud, au Moutaret, à la frontière de l'Isère et de la Savoie, juste au dessus d'Allevard.


La ferme Bellevue... avec vue imprenable en effet sur le Val Gelon ! / © JC Pain/France 3 Alpes
La ferme Bellevue... avec vue imprenable en effet sur le Val Gelon ! / © JC Pain/France 3 Alpes


Jean-Pierre, boucher reconnu dans la région pour la qualité de sa viande, avait justement créé son propre élevage de charolaises dès 1976. Désormais, il assure la transmission de sa ferme à cette jeune passionnée. L'hiver prochain, Anne devra voler de ses propres ailes...


Anne la bergère devenue fermière
Intervenants : Anne Kerdranvat, Jean-Pierre Renaud fondateur de la ferme Bellevue, Robin Vergonjeanne associé d'Anne Equipe : JC Pain, YM Glo, Pierre Maillard


Pour réaliser son rêve, Anne semble bien avoir mis toutes les chances de son côté. D'abord, elle s'associe avec Robin, son camarade de promotion à l'école d'ingénieurs agricoles ESITPA près de Rouen. Ensuite, tous deux reprennent une exploitation saine, et qui marche bien !

Pour démarrer, ils rachètent un cheptel de 85 bêtes magnifiques. Celui savamment constitué par Jean-Pierre, année après année. Des vaches allaitantes, leurs veaux, des génisses et quelques boeufs. "De quoi faire une chouette viande !" se réjouit Anne. 


Anne, Robin son associé et Jean-Pierre qui a fondé la ferme Bellevue / © JC Pain/France 3 Alpes
Anne, Robin son associé et Jean-Pierre qui a fondé la ferme Bellevue / © JC Pain/France 3 Alpes


Anne et Robin n'ont que 29 ans. Ils ne sont ni l'un ni l'autre enfants de paysans. Mais elle, comme formatrice, et lui comme journaliste spécialisé, en ont souvent cotoyés. Ils connaissent fort bien les difficultés du métier. 

Leur projet : s'affranchir au maximum des contraintes extérieures. La ferme Bellevue est d'ores et déjà quasi autonome en fourrage. Elle dispose aussi de vastes prairies. Anne et Robin, pour fixer eux-mêmes leurs prix de vente, vont aussi traiter en direct avec leurs clients. Ils vendront des colis de viande en circuit court. Sans passer par les intermédiaires de la distribution classique.

En plus de tout ça, ils envisagent bien sûr de fonder une petite famille... chacun de leur côté. L'ami d'Anne est cordiste, la compagne de Robin urbaniste. Bref, leur vie semble bien remplie ! 



En bonus : l'interview complète d'Anne et Robin
L'interview d'Anne et Robin


















Sur le même sujet

Lyon - L'association ALERTE fête ses 40 ans

Près de chez vous

Les + Lus