• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

A Apprieu en Nord Isère, les jeunes habitants défendent l'environnement et lancent la chasse aux mégots de cigarettes

Des centaines de mégots récoltés en quelques heures / © France 3 Alpes
Des centaines de mégots récoltés en quelques heures / © France 3 Alpes

C'est un geste presque banal,  mais on le sait,  aux conséquences lourdes pour notre environnement. Chaque jour, des millions de mégots de cigarettes sont jetés sur la voie publique. A Apprieu en Isère,  de tous jeunes habitants ont décidé d'organiser des collectes...
 

Par France 3 Alpes

Ils sont près d'une trentaine ce lundi 19 août à être présents au rendez-vous fixé sur le parking de la MJC du petit village, habitants d'Apprieu, mais aussi des villages voisins.
C'est la deuxième opération du genre qu'ils lancent en deux semaines.

Equipés de gants, de bouteilles et de sacs, ils ont peaufiné l'organisation : aux grands maux, les grands moyens.

Ce sont ces jeunes qui ont décidé, seuls, sans aucune pression des adultes, de lancer cette chasse aux mégots. Preuve que les jeunes générations sont de plus en plus sensibles à la pollution et à la préservation de la planète, comme la toute petiote Rose qui s'agace "moi je jette rien par terre, j'aimerais que les personnes comprennent qu'il ne faut pas le faire".

En attendant, autour des locaux de la MJC, malgré la présence d'un cendrier, c'est par dizaines qu'ils retrouvent des mégots qui jonchent le sol. Dans le secteur de l'école primaire, la moisson afflige les troupes : dans le petit square, à l'abri des regards, malgré la présence de quatre poubelles, les deux bancs sont entourés de déchêts en tout genre.

Certes c'est un point de ralliement apprécié des adolescents mais nos "collecteurs" du jour s'insurgent contre la stigmatisation des jeunes :"Ce sont toutes les générations qui sont concernées" tient à préciser Léa, à l'origine du projet de nettoyage " si on va du côté du stade de foot, on voit plein d'entraîneurs du club qui fument et jettent leurs mégots n'inporte où." Et elle raconte son étonnement : " la semaine dernière justement, lorsqu'on nettoyait les pelouses du stade, une dame nous a demandés si on avait été punis à des travaux d'intérêt général, comme s'il fallait être forcés pour se préoccuper de la propreté de notre environnement".

Reste que leur opération qu'ils comptent bien renouveler a interpellé les adultes. Quelques-uns étaient même venus prêter main forte, comme Delphine qui reconnaît " A la maison, ce sont souvent les enfants qui nous rappellent à l'ordre en matière de tri de déchets. Il faut dire que désormais, ils sont particulièrement sensiblisés à la question à l'école".


 Reportage Isabelle Guyader, Didier Albrand & Philippe Caillat
​​​​​​​
​​​​​​​​​​​​​​

Sur le même sujet

Puy-de-Dôme : plus de 90 pompiers mobilisés sur un feu de végétation

Les + Lus