Autour de Saint-Marcellin en Isère, "Les Nappées" racontent l'histoire collective des habitants

Une nappe, avec ses taches incrustées au fil des repas, c'est comme une collection de souvenirs. Des tranches de vie sur tissu. Deux artistes ont collecté ces histoires pour créer "Les Nappées" avec les habitants de Saint-Marcellin Vercors Isère Communauté. 

© C. Bondon A. Wallis

Quel meilleur support d'émotions qu'une nappe ? A travers ses taches multiples, les souvenirs de repas animés se réveillent. Des histoires de famille bien souvent. 

Depuis novembre 2020, Adrianna Wallis et Camille Bondon, deux artistes plasticiennes, sont allées à la rencontre d’habitants autour de Saint-Marcellin en Isère pour récolter ces histoires de nappes, de repas, de grandes fêtes.

La nappe, symbole de partage, crée des liens entre les habitants. 

© C. Bondon/ A. Wallis

La nappe, créatrice de liens

 

À partir de cette matière, les artistes ont élaboré dix scénarios de "nappées", des oeuvres inspirées de ces histoires, et une ribambelle de joyeuses petites mains les a collectivement fabriquées. Sur les marchés, dans les écoles notamment.

La nappe, symbole de partage, crée des liens entre les habitants. 

Camille Bondon se souvient : "les enfants de l'école primaire nous ont offert des dessins d'une créativité et d'une beauté incroyables. Nous, artistes plasticiennes, serions incapables de les réaliser. Ce qui est génial, c'est l'imperfection des traits. Cette vibration-là, c'est ce qui fait la singularité des dessins d'enfants.

© C. Bondon/ A. Wallis

Peu à peu une collection de nappes a vu le jour. L’une est brodée des taches et miettes qui y sont restées. Une deuxième montre un instantané de tout ce qui était présent comme objets à sa surface lorsque les convives ont quitté la table.

Une autre encore porte les traces des confettis qui sont venus s’y poser le temps d’un anniversaire. Il y a aussi celle pleine de notes, des fragments de conversations qui s’y sont tenues.

Et puis il y a celle pleine de halos colorés qui dit-on, fut teinte avec les eaux de cuisson des aliments qu’on y a dégusté. "Les Nappées" sont des oeuvres d'art collectif inspirées du vécu.

© C. Bondon/ A. Wallis

 

"Les Nappées", une collection à emprunter

 

Aujourd’hui ces nappes constituent un petit trésor, un bien commun que les habitants pourront emprunter dans le réseau des bibliothèques et médiathèques de la communauté de communes de Saint-Marcellin.

Ce 19 juin à Pont-en-Royans, sur le site magnifique des bords de la Bourne, Camille et Adriana inaugurent cette collection absolument unique en son genre.

Après le temps des récits, broderies, teintures, voici venu le temps de la fête, des rires et retrouvailles... autour des nappes bien sûr !

© C. Bondon/A. Wallis

Ces nappes vont vivre des occasions spéciales ou ordinaires : repas de quartier, de tous les jours, de la cantine, des grandes bringues ou des dîners en tête-à-tête.

Elles sont des invitations à fabriquer de nouvelles histoires par les repas et fêtes dont elles seront le décor. 

© C. Bondon/A. Wallis

 

"Les Nappées" sont le fruit d’une résidence portée par Saint-Marcellin Vercors Isère Communauté et mise en œuvre par la Halle-centre d’art contemporain de Pont-en-Royans

 

En mars 2021, nous avions rencontré les artistes sur le marché de Saint-Marcellin

durée de la vidéo: 02 min 21
"Les Nappées"

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture art famille société