Biathlon : l'Iséroise Anaïs Chevalier-Bouchet 2e du sprint d'Ostersund

Publié le
Écrit par M.D. avec AFP
L'Iséroise Anaïs Chevalier-Bouchet a fini à la 2e place du sprint d'Ostersund le 28 novembre 2021.
L'Iséroise Anaïs Chevalier-Bouchet a fini à la 2e place du sprint d'Ostersund le 28 novembre 2021. © ANDERS WIKLUND / TT NEWS AGENCY

La biathlète iséroise Anaïs Chevalier-Bouchet a fini 2e du sprint d'Ostersund ce dimanche. Une revanche au lendemain d'un Individuel manqué lors duquel elle avait pris la 52e place.

Une victoire qui redonne le sourire au camp tricolore. L'Iséroise Anaïs Chevalier-Bouchet a pris la 2e place du sprint d'Ostersund (Suède) dimanche 28 novembre. L'épreuve comptant pour la Coupe du monde de biathlon a été remportée par la Suédoise Hanna Oeberg.

Au lendemain d'un Individuel (15 km) totalement manqué par les Bleues, en ouverture de la saison, deux Françaises se sont distinguées : Chevalier-Bouchet et Justine Braisaz-Bouchet (6e).

La biathlète iséroise de 28 ans, vice-championne du monde de la spécialité, qui avait vécu un calvaire samedi (52e), a signé le 15e podium de sa carrière grâce à un très beau 10/10 à la carabine, alors que Braisaz-Bouchet a commis une erreur au tir.

"Depuis le début de ma carrière, cela a toujours été comme ça", a réagi la biathlète originaire de Saint-Martin-d'Hères. "Il faut que je me prenne une claque pour pouvoir rebondir derrière. Je suis contente d'avoir réagi en 24 heures, surtout au niveau du tir, et d'avoir changé d'état d'esprit. Mais être obligée de faire une mauvaise course pour en faire une bonne derrière, c'est frustrant. C'est le début de saison, je suis une diesel, donc claquer un podium au bout de la 2e course, c'est plutôt positif."

"La réaction collective est là"

"Hier, ça nous a un peu secouées", a ajouté la Française. "Les coaches et les techniciens étaient un peu agacés parce que tout leur boulot n'avait pas servi à grand chose. Paulo [Jean-Paul Giachino, l'entraîneur de tir, NDLR] a eu un discours assez percutant. Cela a fonctionné pour moi. La réaction collective est là. C'est plus à l'image de notre niveau."

L'épreuve a toutefois été largement dominée par Oeberg, impériale sur les skis et derrière la carabine (sans-faute). La Suédoise de 26 ans s'est imposée devant son public et s'offre un 7e succès sur le circuit, avec 11,3 secondes d'avance sur Anaïs Chevalier-Bouchet et 15,4 secondes sur la Norvégienne Marte Olsbu-Roeiseland.

La Bélarusse Dzinara Alimbekava, 4e comme samedi, a pris la tête du classement général de la Coupe du monde, à égalité avec la Tchèque Marketa Davidova. Déjà en difficulté lors de l'Individuel (30e), la Norvégienne Tiril Eckhoff, tenante du gros globe de cristal, ne s'est pas rassurée, terminant 28e avec trois erreurs au tir.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.