Le bivouac est strictement interdit au lac Achard près de Chamrousse en Isère

Brigitte de Bernis, la nouvelle maire de Chamrousse, interdit strictement le bivouac au lac Achard jusqu'au 31 août. Ce "spot" très fréquenté en été est en effet classé espace naturel sensible. Le site est saturé, l'écosystème en danger.
Le texte de l'arrêté municipal signé hier 27 juillet ne peut pas être plus clair. 

Le camping et les feux, de jour comme de nuit, le bivouac sont "strictement interdits" jusqu'au 31 août 2020. 

La pratique du pique-nique reste autorisée sous réserve de respecter la faune et la flore locales. 

Tout abandon de détritus (même biodégradables), toute détérioration de l'environnement (la coupe d'arbres par exemple), toute consommation d'alcool sera poursuivie.
 

Jonathan Perret, écogarde du lac Achard, nous explique combien la surfréquentation du site peut nuire à l'écosystème. 
 
durée de la vidéo: 02 min 09
Les explications de l'écogarde du lac Achard

Le lac Achard, où la baignade était déjà interdite, est un "spot" de bivouac bien connu de tous les grenoblois. Certains soirs, on peut y compter plus d'une cinquantaine de tentes. 

Mais le lac est classé Espace Naturel Sensible (ENS) par le Département de l'Isère, et également en Zone Natura 2000 par l'Europe pour sa faune et sa flore. 
 

Avec cet arrêté, la nouvelle maire de Chamrousse veut justement préserver l'environnement exceptionnel de ce lac de montagne, perché à plus de 1 900 mètres d'altitude. 
 
 
Le bivouac interdit au lac Achard






 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
montagne nature police environnement