Elles manifestent à Bourgoin-Jallieu pour la réouverture des magasins de chaussures

Samedi 10 avril, elles ont battu le pavé... pieds nus. Des habitantes de Bourgoin-Jallieu ont manifesté pour la réouverture d'un magasin de chaussures où elles sont clientes. Pour elle, ce type de commerce est essentiel. 

Samedi 10 avril, des habitantes de Bourgoin-Jallieu ont manifesté pour la réouverture d'un magasin de chaussures où elles ont leurs habitudes. Pour elles, il s'agit d'un commerce essentiel.
Samedi 10 avril, des habitantes de Bourgoin-Jallieu ont manifesté pour la réouverture d'un magasin de chaussures où elles ont leurs habitudes. Pour elles, il s'agit d'un commerce essentiel.

Ce samedi 10 avril à Bourgoin-Jallieu aurait pu être une journée de shopping. Mais depuis une semaine, les commerces dits non essentiels sont fermés.

C'est le cas du magasin de chaussures de Carole Morel. Une injustice pour ses clientes. A défaut de lèche-vitrine, une trentaine d'entre elles se sont retrouvées devant sa boutique pour manifester... à leur façon. 

« Pieds nus, pieds nus, on soutient Carole » ont-elles chanté après s'être déchaussées. 

Ces Berjalliennes disent trouver chez la gérante une écoute, des conseils, un soutien moral... "C'est comme un numéro vert" s'exclame l'une d'elles. 

Se chausser correctement est aussi une question de santé publique pour ces dames. "On a les pieds déformés par l'âge", explique une manifestante. "Ma fille a été appareillée très tôt", poursuit-elle, "elle a souffert d'une très grosse dysplasie. Aujourd'hui dans ce magasin j'ai la chance de pouvoir trouver des chaussures qui lui correspondent".

Devant la boutique, Marie-Joséphine Planas, podologue, manifeste elle aussi. "Le problème c'est que les patients qui ont besoin de semelles orthopédiques vont forcément différer leurs rendez-vous chez le podologue", regrette-t-elle, "parce qu'ils ne peuvent pas acheter de chaussures, et sans semelles neuves ça ne sert à rien". 

Carole, la principale intéressée, était quant à elle très émue par le soutien de ses clientes.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société social économie solidarité