Rugby. A Bourgoin-Jallieu, Jean-Henri Tubert, limogé par le CSBJ : "je tombe des nues mais c'est la vie des coachs"

Jean-Henri Tubert et Anton Moolman ont été limogés de leurs fonction d'entraîneurs du CSBJ ce lundi 5 avril. "Il faut accepter les règles du jeu. Dès qu'on a de moins bons résultats, on est sur la sellette", réagit Jean-Henri Tubert. Entretien.

Le CSBJ a annoncé le limogeage de son duo d'entraîneurs en début de semaine.
Le CSBJ a annoncé le limogeage de son duo d'entraîneurs en début de semaine. © Mourad ALLILI/MAXPPP

"Il faut croire que la défaite contre Dax a été la défaite de trop". Jean-Henri Tubert est "tombé des nues" en apprenant son limogeage par les dirigeants du CSBJ, moins de 48 heures après la rencontre contre les Dacquois au stade Pierre Rajon qui s'est soldée par la victoire des visiteurs 27 à 30. 

Trois points d'écart qui ont fait pencher le match dans le camp des Landais alors que les Berjalliens avaient mené la partie pendant plus d'une heure. Trois points, perdus à domicile, et qui ont scellé le sort de celui qui entraînait les rugbymens ciel et grenat depuis trois ans et demi. 
 

"Des dysfonctionnements ces derniers mois"

"Je ne m'y attendais pas", nous confie-t-il malgré les six revers successifs de ces derniers mois. "On a toujours perdu avec des bonus défensifs (ndlr : avec moins de cinq points d'écart), dans le money time. Mais c'est la vie des coachs. Quand on gagne, on est porté aux nues, et quand on perd, on est sur la sellette"

Le CSBJ est actuellement neuvième (sur 14) du championnat de Nationale (la troisième division de rugby après le Top 14 et la Pro D2) avec cinq victoires et neuf défaites. 

De son côté, le président du CSBJ, Henri-Guillaume Gueydan, parle d'"un dysfonctionnement de l’équipe première sur ces derniers mois. Nous avons convoqué les joueurs en début de semaine pour prendre la température au sein de l’équipe et avoir un retour de ces derniers sur le plan sportif et managérial. Cet échange aura contribué à notre prise de décision", a-t-il déclaré dans un communiqué.
 

[OFFICIEL] Jean-Henri TUBERT et Anton MOOLMAN ne poursuivront pas l'aventure berjallienne. Les entraineurs ont été...

Publiée par CSBJ Rugby - Officiel sur Mardi 6 avril 2021


"Un putsch de joueurs dont le contrat n'est pas reconduit"

Interrogé sur ses rapports avec les joueurs, Jean-Henri Tubert réplique : "on est dans une période de reconduction de contrats. Il y a quelques semaines, on a annoncé à un tiers des joueurs qu'on ne les garderait pas. Je pense que ceux-là ont oeuvré dans les vestiaires... Ce sont des garçons déçus et désolés de ne pas avoir été reconduits qui sont à l'origine de ce putsch, d'après moi. Il est plus facile de se séparer d'un duo d'entraîneurs que d'une quinzaine de joueurs."

Malgré son départ, Jean-Henri Tubert veut "garder le positif" de son expérience berjallienne, lui qui est arrivé à Bourgoin quand le club "sortait du dépôt de bilan". "Dès la deuxième année, on est allé en quarts de finale contre Blagnac", se félicite-t-il. 
 

Je me suis régalé à Bourgoin, (...) avec mon président, (...) avec mon capitaine, (...) et avec des supporters qui sont de vrais connaisseurs.

Jean-Henri Tubert, entraîneur limogé du CSBJ


"Je me suis régalé à Bourgoin. Je me suis régalé avec mon président Henri-Guillaume Gueydan parce qu'on a fait un super boulot. Je loue la manière dont nous avons collaboré. Je me suis régalé à évoluer avec des joueurs comme Bodgan Leonte, qui, en plus d'être un formidable capitaine, est un homme et un joueur exemplaire. Je me suis régalé aussi dans mes échanges avec les supporters, qui sont ici de vrais connaisseurs et je tiens à les remercier pour les messages de soutien que je reçois depuis lundi"

"Il faut accepter les règles du jeu", dit-il, lui qui est "impatient de rechausser les crampons" pour s'occuper d'une équipe de rugby universitaire qu'il a créée à Lyon "dès que la situation sanitaire le permettra"


Des joueurs en autogestion jusqu'à la fin de la saison

Quant au parcours sportif des Berjalliens et à leur rencontre face à Massy ce week-end, Jean-Henri Tubert a foi en son équipe. "Je suis sûr qu'ils vont l'emporter. C'est presque systématique quand une équipe perd son coach. Ils vont se mobiliser et terrasser Massy. En tous cas, c'est ce que je leur souhaite".

"Les joueurs seront en autogestion jusqu'à la fin de la saison", indique la direction du club. "Le capitaine Bogdan Leonte et Matthieu Nicolas, joueurs cadres expérimentés du groupe, auront la responsabilité de prendre en charge la totalité de l’effectif ciel et grenat jusqu’à la fin du championnat", "jusqu’à l’arrivée prochaine de Grégoire Pintiaux et d’un nouvel entraineur des 3/4", précise le CSBJ dans son communiqué.

Le CSBJ reçoit donc Massy au stade Pierre Rajon ce dimanche, sans Jean-Henri Tubert ni Anton Moolman, son adjoint. A l'aller, les Berjalliens s'étaient inclinés de quatre points, 30 à 26.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rugby sport cs bourgoin-jallieu