Coronavirus : marchés, concerts, fête religieuse, en Isère, le masque désormais obligatoire dans certains lieux publics

Après Grenoble, le masque est désormais obligatoire dans plusieurs autres villes du département de l'Isère dans certains lieux publics. La préfecture a détaillé, ce vendredi 14 août, les lieux et les événements concernés.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Laurent THEVENOT - Maxppp.
Jean Castex avait demandé aux préfets mardi 11 août d'étendre le plus possible l'obligation du port du masque... En Isère, la mesure se met peu à peu en place avec de nouvelles obligations annoncées ce vendredi 14 août. Plusieurs nouvelles villes sont concernées. Une liste des lieux et des événements concernés a été rendue publique.

"Compte-tenu de l’évolution de la situation sanitaire et de l’affluence dans certains lieux publics, le préfet de l’Isère, a décidé, en concertation avec les maires concernés, de prescrire le port du masque sur les marchés en plein air, les brocantes et les vides greniers" dans plusieurs villes du département, apprend-on ce vendredi dans un communiqué de la préfecture. La ville de Grenoble était déjà concernée depuis le début de la semaine, celle de Bourgoin-Jallieu, Echirolles, Morestel et la Tour-du-Pin le sont également désormais.
 
La préfecture donne le détail des zones concernées dans l'arrêté à retrouver sur son site internet.

Plusieurs événements sont également concernés par l'obligation du port du masque en extérieur : 

- la célébration de l’Assomption à La Salette Fallavaux, qui aura lieu le 15 août 2020 ;
- le concert des innocents à l’Alpe d’Huez, qui aura lieu le 15 août 2020 ;
- étape de la coupe de France de VTT de descente, qui a lieu du 14 au 16 août 2020 ;
- le trail des passerelles Monteynard, qui aura lieu le 29 août 2020.

Enfin, le masque devrait également devenir obligatoire, dans les mêmes conditions, à Roussillon et à Vienne. Les arrêtés relatifs aux marchés de ces communes devraient être pris la semaine prochaine, explique la préfecture de l'Isère.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société