Coronavirus COVID 19 : la préfecture de l'Isère interdit les activités en plein air et ferme tous les parcs et jardins

Le parc de la Tête d'or, à Lyon, est également fermé. / © Maxime JEGAT / MAXPPP
Le parc de la Tête d'or, à Lyon, est également fermé. / © Maxime JEGAT / MAXPPP

Vendredi 20 mars, au 4e jour du confinement décrété pour lutter contre la pandémie de coronavirus, la préfecture de l'Isère a pris un arrêté afin d'interdire toute activité en plein air et de fermer les parcs et jardins. Cette interdiction vaut, pour l'instant, jusqu'au 31 mars.

Par Sophie Marechal

Alors que le coronavirus n'en finit pas de se propager en France et dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, qui comptabilise 1014 cas confirmés, la préfecture de l'Isère a pris des mesures exceptionnelles afin de faire respecter le confinement. 
 

Tous les rassemblements, ainsi que la pratique d'activités de plein air et des sports de montagne (y compris la randonnée) sont désormais interdits, par arrêté préfectoral du 20 mars 2020. 


La randonnée en montagne interdite

Les parcs et jardins publics doivent également être fermés. La présence de toute personne y est désormais interdite. 
 

"En effet, la pratique d’activités sportives, comme les rassemblements de personnes, constituent des occasions particulièrement propices à la transmission rapide, simultanée et à grande échelle, du virus Covid-19, qui se propage notamment par la salive (éternuements, toux, postillons…) et le contact des mains.


"Une interprétation trop souple de certains résidents" 

Il a par ailleurs été constaté que les mesures gouvernementales réglementant les déplacements dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus Covid-19 faisaient l’objet d’une interprétation trop souple de la part de certains résidents du département", précise la préfecture.
 

Ces mesures s’appliquent sur l’intégralité du département de l’Isère, jusqu’au 31 mars prochain, pour l'instant. La préfecture rappelle que toute personne qui contreviendrait cet arrête s'exposerait à une amende de 135 euros
 
"Le préfet de l’Isère en appelle à la responsabilité de chacun pour respecter toutes les mesures de distanciation sociale et de confinement imposées à l’ensemble de la population. La première des règles, la plus simple, celle qui sauve des vies c’est 'restez chez vous'."

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus