Covid-19 : un nouveau cluster à la prison de Saint-Quentin-Fallavier en Isère

8 détenus et un agent sont positifs au coronavirus. C'est la troisième fois depuis le début de la pandémie que la prison iséroise est déclarée "cluster", foyer de contamination, par l'Agence Régionale de Santé.

La prison de Saint-Quentin-Fallavier doit faire face à un nouveau foyer de contamination au coronavirus entre ses murs. Depuis mardi 7 septembre, l'établissement a été déclaré "cluster" par l'Agence Régionale de Santé, selon des informations révélées par le Dauphiné Libéré et confirmées par l'administration pénitentiaire.

 

9 cas positifs

Huit détenus et un agent ont été testés positifs au Covid-19 : quatre dans le quartier de semi-liberté, deux dans la maison d'arrêt et deux dans le centre de détention, selon des chiffres datant du 8 septembre.
 


Dépistage massif ce vendredi

590 détenus et 200 membres du personnel vivent dans la prison iséroise qui a la particularité d'être centre de détention et maison d'arrêt.

Une campagne de dépistage massif va être organisée demain, vendredi 10 septembre, comme le veut le protocole de l'Agence Régionale de Santé pour identifier d'autres cas éventuels.

"L'objectif étant de déterminer la chaîne de contamination et de la casser", explique-t-on au sein de l'administration pénitentiaire.

Par deux fois déjà, le coronavirus s'était infiltré derrière les barreaux : en novembre 2020 puis en avril 2021.
 


Activités suspendues, parloirs avec hygiaphone


La détection de ce foyer de contamination entraîne des changements dans le quotidien des détenus. Ainsi "les parloirs sont maintenus" mais "avec hygiaphone". Les activités sportives sont elles aussi maintenues en extérieur.

En revanche, les autres activités et ateliers sont eux suspendus, tout comme l'enseignement. Les cours "en individuel restent possibles", souligne l'administration pénitentiaire.

L'apparition de ce nouveau cluster ne devrait cependant pas avoir d'impact sur le cours de la justice puisque les extractions judiciaires sont maintenues, ainsi que les hospitalisations prévues. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société prison justice